Il était une fois l’histoire de la brochure de SWiTCH (Tome 1 & 2)

2 ans de réflexion…
Depuis la création de la « petite agence qui monte, qui monte », il y a plus de 2 ans maintenant, nous n’avions pas vraiment de brochure. SAM oblige, nous nous sommes décidé à en créer une.

Ce fut un long processus. Les premières idées ont émergé en juin 2008 lors d’un brainstorming autour d’un bon repas. Et puis, le projet a trainé sur un coin de bureau, avant de faire un long séjour dans un grand classeur noir, perdu au milieu d’une colonie d’autres classeurs sur une vaste étagère de bibliothèque. En février dernier, tout le monde se remet autour de la table : on brainstorme autour d’un bon café/thé. Et tout d’un coup, l’air de rien, le projet sort de sa cachette ! On retravaille le contenu, le graphisme et le design général.

Handmade in France
Et c’est à ce moment là que tout s’est mis à dérailler. L’idée était de faire une brochure de 4 pages tenues par un rivet, qui s’ouvre en forme « d’éventail » pour illustrer le large spectre d’activités de la boîte. Ouais, on sait ce que vous vous dites : « C’est bien un truc de marketeur, ça ! » Mais, on vous l’assure, sur le papier, ça avait l’air très simple…

Sauf que le seul imprimeur capable de réaliser le travail dans la région nous demande une somme astronomique pour réaliser 200 brochures en nous expliquant dans le détail pourquoi notre idée est compliquée à mettre en oeuvre… et donc chère. « Il faut percer, assembler des pièces et blah, blah, blah. » Qu’à cela ne tienne, on va la faire nous-même notre brochure !

Mission n°1 : Trouver une solution de perçage
On a d’abord pensé à un poinçon. Après avoir fait le tour des magasins de bricolage, puis de modelisme, il faut se rendre à l’évidence, se procurer un tel outil capable de résister à plus de 1200 perçages sans déteriorer le papier n’est pas aussi simple qu’il y paraît. Dans un éclair de génie, notre webmaster nous suggère de perçer avec une… perçeuse ! « En formant des petits tas de papier, ça devrait être jouable », avait-il dit.

Mission n°2 : Trouver des rivets
Internet regorge de sites web marchands qui vendent des produits plus hallucinants les uns que les autres. Par contre, pour trouver de malheureux rivets en plastique, c’est une autre paire de manche. Après de longues heures de recherches et de tractations, un grossiste en PLV pour les hypermarchés accepte de nous vendre les précieux liens. Seul hic, ils sont vendus par paquet de 1000 pièces au tarif de 50 euros H.T. et le vendeur refuse les commandes de moins de 55 euros H.T. « Ben, mettez-en 2 sacs, alors ! »

Mission n°3 : Si, je t’assure, elle ne mesure « que » 13,3cm !?!
On vous passe les péripéties du B.A.T. avec l’imprimeur, du livreur qui ne livre pas et du stress lié aux délais à respecter. Les pages imprimées nous arrivent finalement vendredi dernier sous la forme de 4 paquets. Les trois premiers sont normaux. Mais dans le 4ème les pages – qui doivent toutes mesurer 14 cm x 14cm – ne font que 13,3 cm. Coup de fil au service client de l’imprimeur : « Madame, il faut envoyer un e-mail au service qualité. Ils vous appeleront dès qu’ils auront le temps. » 3 heures plus tard, un e-mail arrive : « Nous avons bien noté que votre salon commence dans 4 jours, mai veuillez nous retourner quelques exemplaires de la brochure défectueuse, afin que notre service qualité constate le problème et décide de la suite à y donner. » Nouveau coup de fil (un peu énervée) : « Madame, le délai de séchage du pelliculage de votre document est de 6 jours minimum, donc même si nous refaisions imprimer les documents tout de suite, ils ne seraient pas prêts à temps… »

Mission n°4 : Aligner et accrocher ensemble des pages qui ne font pas toutes le même format
Il faut prendre une décision : venir les mains vides au SAM ou fabriquer une brochure avec un décallage. Après plusieurs simulations, on opte pour la seconde solution. Puis, arrive le moment du perçage… Les premiers tests sont concluants. Ouf ! On perce une centaine de pages. Biiizzzzz, iiiiinnn. Et pof, la batterie de la perçeuse vient de nous lâcher. Il reste 300 pages à trouer… à la main !

Et voilà le travail !
Quelques heures plus tard, un poignet en vrac et les doigts en feu, nous sommes fières de vous présenter la brochure officielle de SWiTCH :

Vous pouvez aussi la télécharger ici.

Moralité
Comme disait Montaigne, « les cordonniers sont toujours les plus mals chaussés ! »

P.S. : Cette première version « print » sera un collector, car l’imprimeur doit nous faire parvenir de nouvelles pages avec le bon format. Précipitez-vous donc sur le stand n°638 au SAM pour avoir votre exemplaire ! 😉

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.