L’avenir des voyages d’affaires

Ce n’est pas trop s’avancer que de dire qu’en 2020, les voyages d’affaires n’auront plus rien à voir avec ceux d’aujourd’hui. C’était le sujet de la conférence « 2020 : La révolution des voyages d’affaires » organisée par American Express le 27 mai dernier. Au vu de la place grandissante que prennent les nouvelles technologies, 2 axes d’évolution se présentent :

  • 1 er axe : Le voyage d’affaires n’existera plus en tant que tel, remplacé par la visioconférence. Même si celle-ci est soumise aux aléas techniques, comme les décalages son-image par exemple. On peut imaginer que la qualité de cette technologie va encore s’améliorer. De plus cette solution répond aux préoccupations écologiques et diminue la dépendance aux variations du prix du pétrole.
  • 2ème axe : Le voyage d’affaires sera simplifié, notamment au niveau de la réservation des vols et de l’embarquement. Et ce, grâce au développement des technologies mobiles. Le Smartphone sera la carte d’embarquement. « En 2020, vous pourrez encadrer vos passeports. Ils ne serviront probablement plus à rien. Le contrôle de votre identité se fera… dans l’iris de votre œil », explique Arnaud Debuchy (Amadeus).

Dans le même temps, les pays émergents tels que l’Inde ou la Chine, subiront une explosion de leurs activités commerciales et donc de leurs voyages d’affaires. Et d’après Antoine Biton (Air France) : « on ne gagne pas un marché et on ne signe pas un gros contrat par visioconférence ». Un contrat se signe plus facilement lorsqu’il y a un contact et ça, la visioconférence ne peut l’apporter. Aussi perfectionnée soit-elle. Il y a donc une carte à jouer pour les destinations touristiques ! (Voyage d’) Affaire à suivre…

Crédits photos : Crédit : Air France / Christophe Gruner

 

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.