Les marques deviennent des personnes et les personnes deviennent des marques

Un peu sur le modèle des conférences TED, l’Ecole Normale Supérieure a créé les conférences ErNeSt : un intervenant charismatique a 15 minutes pour faire une présentation pédagogique sur un sujet dans son domaine d’expertise. Le 29 mai dernier était donc invité Pierre Bellanger, PDG de Skyrock et fondateur de Skyblog, pour expliquer les enjeux de la communication via Internet pour les entreprises et comment les marques doivent communiquer « avec » Internet.

La vidéo est un peu longue, mais devient particulièrement intéressante à partir de la 10ème minute. Si vous n’avez pas le temps de la regarder, voici ce que nous en avons retenu :

  • On ne communique pas « sur », mais « avec » Internet ;
  • Internet n’est pas un canal de communication supplémentaire : on est dans le monde de la pensée en réseau ;
  • La marque devient une personne, tandis que la personne devient une marque : la marque doit donc aujourd’hui répondre, dialoguer, échanger, co-créer, etc. Elle doit instaurer une relation avec ses utilisateurs pour évoluer. Quant aux personnes, elles vont devoir prêter attention à leur image, à leur réputation et se créer une identité numérique ;
  • Les personnes en réseau sont le média ;
  • On passe d’un marketing de « contact », où le but pour une marque est d’avoir le maximum de points de contact avec ses prospects, à un marketing « relationnel » où le but est d’enrichir l’expérience des clients et d’être dans le partage.
  • Jamais les marques n’ont autant progressé que depuis qu’elles sont confrontées à la critique, à l’acide sulfurique du dialogue avec le réseau (même si c’est parfois douloureux !) ;
  • Il faut intégrer la conversation, c’est-à-dire la relation entre une marque et ses utilisateurs, par le service. Le service exprime la marque et ses valeurs (d’où l’importance de bien connaître les core-values de son entreprise) ;
  • Le service doit être pensé pour bénéficier de l’effet réseau, c’est-à-dire qu’il faut qu’il ait été pensé pour que les utilisateurs aient envie de le partager avec d’autres. Ainsi, le service doit évoluer en temps réel avec les utilisateurs ;
  • On n’est plus dans une logique d’information commerciale traditionnelle, mais dans une logique d’échange, où la marque va devenir une personne et va considérablement changer ses manières de faire. Elle ne pourra plus faire n’importe quoi, mais sera obligée de faire avec les utilisateurs, parce que communiquer « avec » Internet, c’est se métamorphoser, se transformer ;
  • La mauvaise nouvelle, c’est que la publicité est une bonne nouvelle !

Via

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.