Retour d’expérience du European Freeski Forum – IF3 Europe

Comme nous l’avions annoncé il y a quelques jours, OSV, l’organisateur du European Freeski Forum – événement B2B avec l’ensemble de l’industrie européenne du Freeski en ouverture de l’IF3 Europe à Annecy – nous avait demandé de faire une conférence en anglais sur le thème « Vidéo & Média », pour aider les réalisateurs de films de glisse et les Brand/Marketing Manager à faire la promotion de leur film… et donc des marques sponsors.

La présentation a eu lieu cet après-midi devant quelques « Special Guests » incluant le pro rider Kevin Rolland. Pour ceux qui n’ont pas eu la chance d’être parmi nous, nous partageons ici notre support PPT. Pour les non anglophones, n’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez une traduction ou si vous avez besoin d’un complément d’information.

Petit retour à chaud sur les autres conférences :

Plus tôt dans la journée, Rémi Forsans d’OSV a présenté les chiffres de l’industrie du Freeski en Europe, puis en Amérique du Nord (private joke : et pas que aux USA !). Le débat qui a suivi nous a laissé assez perplexes. Il a surtout s’agit de savoir comment définir ce qu’est un « freeski » : est-ce un twin-tip ? un fat ? un ski backcountry ? tout ça à la fois ? La question sous-jacente est bien entendu de savoir quels matériels rentrent dans cette catégorie pour pouvoir ensuite établir une collecte pertinente des données, produire des comparaisons qui ont du sens, faire ressortir des tendances exploitables pour les marques… Bref, faire avançer l’industrie !

L’australien Ben Mondy (ACM Group) a clôturé la matinée en présentant son produit de formation « How Athletes can maximise their media presence ? ». En d’autres termes, comment apprendre en 3 jours à un athlète à se tenir devant une caméra de télévision, répondre à une interview téléphonique, se servir des médias sociaux et poser devant un appareil-photo pour assurer la promotion de ses sponsors au maximum. On comprend mieux maintenant pourquoi les sportifs de haut niveau répondent toujours la même chose quand on leur pose des questions : « Ma vie est super cool ! C’est comme dans un rêve. Je skie tous les jours avec mes potes W et X (qui comme par hasard sont eux aussi sponsorisés par la même marque), je voyage aux 4 coins du monde mais ma station préférée est Y (et hop, placement d’un sponsor !) où la neige est toujours excellente. Aujourd’hui, j’ai fait des tricks déments, grâce à ma dernière paire de skis de la marque Z (Placement d’un autre sponsor !) ». Bref, la règle d’or est de rester positif quoiqu’il arrive et de parler de ses partenaires ou de leurs futurs événements. Les athlètes sont là pour vendre du rêve, ne l’oublions pas… Dommage cependant qu’il y ait une telle uniformité dans une discipline sportive qui revendique justement un certain anti-conformisme.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.