Bilan de l’Assemblée Générale 2010 de Domaines Skiables de France

Comme promis hier, voici un bilan de la 62ème A.G. de Domaines Skiables de France.

Astérix, Obélix et le management
La 1ère journée de travail s’est ouverte sur une conférence sur le thème du « Management ». Un orateur charismatique avec un CV long comme le bras a donc tenté de nous présenter sa vision de cette question au combien centrale. Il en résulte un cocktail assez indigeste d’anecdotes datant pour la plupart des années 1970 (époque probable de la jeunesse de l’orateur), de P.N.L. (Programmation Neuro-Linguistique) et d’analyse transactionnelle directement sortie du café du commerce. Le tout mêlé de blagues graveleuses et d’une bonne dose de vulgarité. Cela dit, nous avons apprécié l’ingénieuse utilisation du storytelling et des références à Astérix et Obélix pour faire passer la pilule…


« Le mythe de l’or blanc est bel est bien derrière nous »

Heureusement, la seconde partie de cette 1ère journée a été largement sauvée par les intervenants de l’Assemblée Générale. L’après-midi s’est donc poursuivie par une présentation intéressante des comptes 2009  par Jean-François Blas (de la Compagnie des Alpes). En substance, tout va bien, il y a des sous ! Le vote à l’unanimité des comptes s’est déroulé devant une assemblée beaucoup plus préoccupée à rechercher sa photo ou celle de ses petits camarades dans le dernier Montagnes Leaders. Après une rapide modification des statuts de la chambre syndicale professionnelle, signe de vitalité, puisque cela se produit tous les 3 ans en moyenne, Laurent Reynaud – fraîchement promu au rang de Délégué Général – a présenté son rapport pour l’année écoulée. Avec le dynamisme qui le caractérise, il nous a notamment indiqué que DSF comptait désormais 383 adhérents, dont 149 membres correspondants (tels que SWiTCH !) et que la fréquentation des domaines skiables avait été multipliée par 2 en 20 ans. Cette année, la France occupe le 2ème rang mondial en terme de journées-skieurs avec 56,1 millions (après les USA avec 59,7 millions et juste devant l’Autriche avec 53,4 millions), soit un recul de 4% par rapport à l’année dernière. Cela génère tout de même 120 000 emplois dans 220 stations et 60 millions de nuités cet hiver. Il a néanmoins conclu cette présentation par le fait que « le mythe de l’or blanc est bel est bien derrière nous ». On en profite pour vous glisser ici l’une des vidéo qui nous a été diffusée :

Le soir, nous avons eu le plaisir d’assister à un sympathique spectacle dans l’Opéra de Vichy, suivi d’une soirée de Gala remarquablement bien organisée et riche en rencontres.

Les bilans des Commissions, les femmes et Annecy 2018
Le lendemain, chaque Commission a fait un rapide bilan des travaux menés dans l’année. On retiendra notamment l’excellente présentation de Bernard Chapuis (Compagnie des Alpes) sur la problématique du ski et des jeunes. Il semblerait qu’il faille d’une part « redonner le goût du ski aux jeunes » et d’autre part que l’opération « Collège à la neige » soit un succès. Ainsi que celle de Jean-Yves Salle (Compagnie des Alpes) au sujet de la démarche sur les risques psychosociaux menée en partenariat avec la CRAM pour mesurer le stress au travail. Un focus sur les femmes de la profession a précédé le rapport annuel de la présidence. Blandine Tridon (Directrice Générale du Groupe Labellemontagne), Estelle Triquet (Directrice des Remontées Mécaniques du Grand Bornand), Christine Massoure (Directrice de N’Py), Blandine Verdanet (Directrice de Piau Engaly) et Christine Robin (Présidente de Manigod La Croix Fry) ont ainsi été mises en lumière. Toutes ont fait remarquer que le fait d’être une femme changeait peu de choses, si ce n’est qu’elles avaient encore moins droit à l’erreur et qu’il fallait qu’elles prouvent bien plus qu’un homme qu’elles avaient leur place au sein de la profession. No comment !

Aimé Jacquet et Edgar Grospiron ont fait une rapide intervention au sujet de la candidature d’Annecy aux Jeux Olympiques d’Hiver de 2018. DSF a renouvelé son soutien à cette cause. Quelques minutes plus tard, un chèque de plus de 741 000 euros a aussi été remis à la Fédération Française de Ski pour soutenir les athlètes français.

Enfin, un déjeuner ensoleillé a permis de clôturer ses deux journées de travail, où nous avons notamment rencontré l’une de nos fidèles lectrices, Cathy Michel (SATA). 😉

Crédit photo : Armelle Solelhac – SWiTCH (réalisé avec mon BlackBerry, désolée pour la piètre qualité !)
Crédit vidéo : Domaines Skiables de France

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.