European Outdoor Forum 2010 – 2ème journée

Et c’est reparti pour une journée de conférences ! Pas facile de se lever ce matin, car le diner avec les « speakers » et quelques participants s’est prolongé tard dans la nuit…

Ce matin, nous avons commencé par regarder vers l’avenir avec le Prof. Eckehard Fozzy Moritz (Directeur de SportKreativWerkstatt) pour savoir à quoi ressemblera l’outdoor en 2025. Dans cette présentation brillante et pleine d’humour (on se souviendra notamment de l’entrée de notre orateur sous un tonnerre d’applaudissement et sur un fond d’images vidéo d’un concert d’ACDC !), Fozzy Moritz nous a rappelé à quel point repérer de nouvelles niches de marché plusieurs années à l’avance est crucial. Cela permet en effet à une entreprise d’avoir au moins une longueur d’avance sur la concurrence et de faire des gains significatifs de parts de marché dès le départ. Il a ensuite examiné les principaux domaines d’innovation possibles dans l’industrie de l’outdoor pour les 15 prochaines années, avec en particulier un exemple joliment illustré sur l’avenir des stations de montagne et la pratique du ski comme une expérience 4 saisons. Il a aussi rapidement exposé la méthodologie lui permettant de faire ses recommandations. Ceci inclut notamment l’idée d’un système de visualisation pour déterminer les nouvelles opportunités commerciales. Parmi les tendances de fond, nous avons pu noter la U-santé, la mobilité douce en montagne et les surfaces bio-fun. Enfin, il a conclu sur la façon dont le développement des entreprises peut être restructuré en une stratégie cohérente et efficace vers un résultat souhaité.

Après la traditionnelle pause café, Cortney McDermott (Directrice CSR et développement durable à The North Face, présidente du groupe de travail développement durable au sein de European Outdoor Group) a présenté la feuille de route du développement durable au sein de son entreprise tout en distillant avec subtilité sa vision de l’industrie des sports Outdoor. Une approche percutante qui a donné lieu a une longue session de questions /réponses toutes plus pertinentes les unes que les autres.

En début d’après-midi, Antoine Deneriaz a salué l’assemblée en 2 minutes top chrono. Puis Eugenio di Maria (Fondateur et PDG de SGI-Europe) a traité des « stratégies de business dans les temps difficiles ».

A propos de temps difficile, faire une présentation juste après le repas est toujours un exercice de style. Résultat en photo : la salle a peu à peu été désertée ou s’est endormie…

Malheureusement, nous avons fait parti des déserteurs… Dommage pour l’intervention suivante sur les digital natives à laquelle nous n’avons pas eu la force d’assister, mais qui avait l’air pourtant intéressante.

Ce que nous retenons de cette 1ère édition de l’EOF :
–   Les excellentes rencontres : ce type d’évènement est idéal pour faire du networking ;
–  La qualité des présentations est trop aléatoire : un comité « scientifique » de sélection et de vérification des présentations aurait été le bienvenu ;
–  Des lieux d’exception (L’Impérial Palace et le Libellule), mais une organisation pas toujours à la hauteur du prix du ticket d’entrée, ni de la qualité et des fonctions des participants…

Crédits photos : Jean-Marc FavreEuropean Outdoor Forum
Crédit photo sieste : Armelle Solelhac (toujours avec le BlackBerry pourri mais qui rend bien des services) – SWiTCH

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.