Les français et les médias sociaux : les chiffres clés

L’Ifop a publié il y a quelques jours la dernière vague de son enquête sur les réseaux sociaux en France. A la lecture du rapport, nous avons eu quelques surprises ! A commencer par le classement de la notoriété des réseaux sociaux :

Les 4 réseaux sociaux les plus connus en France sont dans l’ordre: Facebook , YouTube , Copains d’Avant et Meetic. Twitter n’arrive qu’en 7ème position. Plus globalement, il faut retenir 3 conclusions majeures :
– Le grand nombre de plateformes sociales explique la grande hétérogénéité des scores de notoriété ;
– Twitter enregistre une progression très impressionnante : connu de 63% des internautes en âge de voter en 2009, le réseau gagne 17 points 12 mois plus tard ;
– Les réseaux sociaux du PS & de l’UMP, dans la perspective des présidentielles de 2012, sont très peu identifiés : 3 points pour les Créateurs du possible (UMP); 2 points pour la Coopol…

On sait depuis longtemps qu’il faut bien distinguer l’appartenance à un réseau social et le fait d’y avoir une activité effective. Les inscriptions antérieures sont tenaces… Facebook arrive ainsi en 3ème position après ses ancêtres Copains d’Avant et Windows Live (Messenger+Spaces). Plus surprenant encore, juste derrière Facebook, on trouve Trombi qui reste devant Youtube . Twitter est 11ème et Foursquare 26ème.

Autre fait marquant, la polyappartenance des internautes aux réseaux sociaux:
– 78% des internautes se déclarent membres d’au moins un réseau social ;
– Les internautes se déclarent en moyenne membre de 2,9 réseaux sociaux.

L’étude présente 3 autres éclairages intéressants :
– “ La proportion d’internautes membres d’au moins un réseau social stagne, et ce en dépit d’une offre largement élargie”. Cela signifie donc que la population concernée par les réseaux sociaux ne progresse pas et que c’est au sein même de cette population que l’usage se multiplie puisque, en 1 an, les internautes ont en moyenne adopté un réseau social de plus.
– “Près d’un internaute sur trois serait membre de quatre réseaux sociaux ou plus.” Il convient ici de préciser que c’est au sein des digital natives que l’on retrouve cette variété de l’usage.
– “ Windows Live, Facebook et Copains d’avant confirment pleinement leur statut de réseaux sociaux généralistes.” Ce podium se retrouve dans toutes les sous-catégories de la population.

En résumé, de grandes différences demeurent entre certains taux de notoriété et les taux d’appartenance correspondants. Twitter en est la meilleure preuve. Pour compléter cette étude, nous aurions aimé savoir quel est le taux d’activité sur les plateformes auxquelles les internautes déclarent appartenir, car il faut toujours se méfier des résultats obtenus dans le cadre d’études déclaratives.

Ce document est très riche et étonnamment digeste. Les zooms sur Twitter et la relation des Français à la protection des données privées sont bien faits. Nous vous recommandons de le télécharger pour le lire au calme.


Via

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.