Le paradoxe du choix

Dans son livre de 2004, The Paradox of ChoiceBarry Schwartz s’attaque à l’un des grands mystères de la vie moderne: pourquoi dans nos sociétés d’abondance – où les individus se voient offrir plus de liberté et de choix (personnel, professionnel, matériel) que jamais auparavant – assistons-nous aujourd’hui à une quasi-épidémie de dépression ? On nous dit généralement que plus nous avons de choix, plus nous sommes libres et potentiellement heureux. Barry Schwartz soutient le contraire dans cette présentation qui ne date pas d’hier, puisqu’elle a été filmée lors du TEDGlobal de Juillet 2005 (Durée : 19’40).

Avec beaucoup d’humour et des arguments convaincants, il nous explique en quoi une infinité de choix est en réalité paralysante : attentes démesurées, questionnement sur nos choix avant même de les avoir fait, tendances à se blâmer en cas de choix malheureux. En prenant des exemples de situations de consommation aussi simples que choisir une sauce de salade, acheter un pantalon ou un nouveau téléviseur, ou des choix plus complexes relatifs à notre vie (lieu de résidence, opportunité de travail, avec qui et quand se marier), il délivre son message : trop de choix, tue le choix et donc risque d’anéantir le bonheur.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.