[Note de conjoncture] Une saison 2010-2011 sauvée par la neige de culture

Comme tous les ans, les chiffres sont tombés et nous revenons sur la saison d’hiver 2010-2011 pour en tirer quelques conclusions.

Celle-ci a été pour le moins atypique. Marquée par des dates de vacances scolaires peu avantageuses, un déficit important de chute de neige, des températures froides et un ensoleillement presque constant jusqu’à début mars, cette saison aura été sauvée par l’excellente qualité du travail de préparation des pistes, et – le cas échéant – par les équipements en neige de culture. Les températures quasi-estivales de fin de saison n’ont pas non plus aidé à redresser la barre pour capter la clientèle de proximité. De nombreux secteurs de pistes, voire des domaines entiers, ont dû fermer de façon anticipée.

Sans surprise, les résultats sont contrastés. On compterait 53,5 millions de journées skieurs, soit un recul de 4 % par rapport à l’année dernière et – 2 % par rapport à la moyenne des 4 dernières années. Les massifs qui en ont le plus souffert sont le Jura et l’Isère-Drôme. A contrario, les Vosges ont connu une fréquentation largement supérieure. Les Alpes du Sud, les Pyrénées et le massif central sont aussi en progression.

Via – Crédit photo : Armelle Solelhac/SWiTCH

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *