Rencontre 1 % For The Planet à Paris le 4 juillet 2011

Dans le cadre bucolique du WWF, face à l’hippodrome de Longchamp (à Paris) plus de 200 personnes représentants les entreprises donatrices, les associations bénéficiaires et les responsables de 1% For The Planet venus spécialement des USA, ainsi qu’un groupe important de journalistes se sont rassemblées pour discuter de l’évolution du mouvement, dont SWiTCH fait parti depuis 2009. Récit d’une journée pas ordinaire.


Mais au fait, c’est quoi le 1% For The Planet ?
Créée par Yvon Chouinard en 2002, cette ONG à but non lucratif basée aux USA existe pour développer et encourager un réseau d’entreprises s’engageant financièrement à préserver les ressources de la planète. Cela signifie donc concrètement que les entreprises adhérentes s’engagent à reverser 1 % de leur chiffre d’affaire à une ou plusieurs associations, agrées par le mouvement, en charge de la préservation de l’environnement et d’actions éducatives en la matière.

Yvon Chouinard & Armelle Solelhac (Crédit photo : Christian Chanal)


Une matinée de présentation
Pendant la matinée réservée exclusivement aux entreprises membres, Terry Kellogg et Melody Badgett ont présenté un rapide aperçu de l’état du mouvement après presque 10 ans d’activité :

  • 1450 entreprises membres dans 44 pays ;
  • 70 millions de dollars US de dotations aux associations bénéficiaires ;
  • Le chanteur Jack Johnson est le 50ème membre à avoir rejoint le mouvement ;
  • Ces 3 dernières années, il y a eu un nouveau membre par jour ;
  • Après le Canada et les USA, la France est le pays qui compte le plus d’entreprises membres.

Les débats, ponctués par le chant des coqs et des poules gambadant librement dans la verdure environnante, visaient à comprendre pourquoi les chefs d’entreprises présents avaient décidé de rejoindre le mouvement, comment ils valorisaient cette appartenance, comment faire en sorte que le mouvement se propage davantage en France.

Des questions stratégiques très pertinentes sont sorties de ces échanges, telles que :

  • Doit-on accepter dans le réseau de grosses sociétés qui ne respecteraient pas les principes du développement durable, mais qui voudraient s’offrir une image plus verte ?
  • Faut-il cibler des entreprises plus grosses pour avoir des dons plus importants, même si celles-ci sont nettement moins nombreuses et beaucoup plus difficiles à convaincre ?
  • Quelles sont les valeurs fondamentales que 1% For The Planet doit défendre ?
  • Etc.


Un déjeuner networking aux saveurs méditerranéennes
La pause déjeuner a permis de faire davantage connaissance avec les autres membres autour d’un buffet à base de produits bio (of course ! ;-)) aux saveurs méditerranéennes : toast de tapenade, tomates séchées et paëlla végétarienne nous ont régalé. Il semblerait qu’il y ait une implantation massive du réseau en Rhône-Alpes, et à Annecy en particulier. Nous avons donc eu le plaisir de retrouver certaines personnes croisées à l’occasion de la dernière visite d’Yvon Chouinard en 2009 et d’en rencontrer de nouvelles. Autant d’occasions de business que de partage de bonnes pratiques en si peu de temps, c’est toujours surprenant et enrichissant.


Une après-midi avec Yvon Chouinard et Yann Arthus-Bertrand
La session de l’après-midi ouverte aux ONG et aux journalistes a réuni les deux têtes d’affiche de la journée, Yvon Chouinard et Yann Arthus-Bertrand, autour d’un débat animé par Walter Bouvais (cofondateur et directeur de publication de Terra Eco) sur les relations entre l’engagement des entreprises et les associations bénéficiaires des dons. A leurs côtés, François Veillerette (Porte-parole de l’association Générations Futures), Cyril Dion (Directeur de l’association colibris), Charles Kloboukoff (Président fondateur du Groupe Léa Nature) et Stéphane Regis (PDG de Xymox System) ont apporté leur témoignage. On retiendra notamment la citation de conclusion de Melody Badgett : « Faire en sorte que l’impossible devienne l’inévitable ».

La fin de la journée a permis des échanges plus personnels avec Yvon Chouinard. Au passage, il nous a signé une jolie dédicace de son livre et nous avons pris RdV pour aller surfer chez lui, à Ventura (Californie), en mai prochain. Grâce au déménagement épic des superbes créations de Christian Chanal, nous avons eu la chance de passer des moments aussi hilarants que mémorables avec Yann Arthus-Bertrand sur la terrasse de sa cabane, juste derrière les bureaux de son association GoodPlanet.org.

1er rang : Yann Arthus-Bertrand – 2nd rang : Armelle Solelhac et Christian Chanal

 

La traversée de Paris en combi VW
Histoire de prolonger ces moments de félicité, Christian Chanal, Nathan et moi-même nous sommes offert avant le diner la plus belle expérience de traversée de la Capitale qu’il ne nous ait jamais été donné. Confortablement installés à l’avant du combi VW le plus cool du monde (bravo Nathan pour le relooking !), nous avons lancé sourires, symboles de Peace & Love, blagues et clins d’œil à tous les coins de rues pour braver la circulation. Le tout sous le regard mi-médusé, mi-amusé voire parfois complice des parisiens. C’est fou le capital sympathie qu’on peut avoir dans ce véhicule* ! 😉

Merci à tous les participants de cette belle journée, qui nous l’espérons, sera renouvelée très prochainement.

* Roulant à l’éthanol !… On ne plaisante pas avec ces choses là ! 😉

 

3 réponses
  1. Rouhaud Michael
    Rouhaud Michael says:

    Armelle,
    félicitation pour ce billet résumant bien cette belle journée du 4 juillet 2011 « 1 % for the planet » mais en France.
    Comme il a été dit c’est le début d’une « révolution », et espérons que l’année prochaine nous nous retrouverons,attendre la venue de Yvon Chouinard pour se retrouver, et feter le 200° membre français.

    Michaël

  2. Emmanuel Donfut
    Emmanuel Donfut says:

    Merci Armelle, vivement que toutes les sociétés soient membres. Je rêves peut être un peu mais il est grand temps de fédérer autour de nos responsabilités. Le 1% du CA doit devenir une obligation volontaire . 1 % pour la planète semble insurmontable pour trop d’entrepreneurs, pour nous c’est minimum. Dès que des membres 1% se réunissent se sont de très belle rencontre et lundi c’était une très belle rencontre.

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.