Quand e-commerce et réseaux sociaux fusionnent…

…On obtient du social commerce !

Avec près de 85 000 sites e-commerce en France, 300 000 en Angleterre, deux nouveaux sites créés toutes les heures, le volume d’achats européen continue son envolée. Les Français ont dépensé 17,5 milliards d’euros sur Internet au cours du 1er semestre 2011 soit 20% de plus qu’au 1er semestre 2010. Si cette tendance se maintient durant le second semestre, la FEVAD table sur une croissance annuelle de chiffre d’affaire de 37%

Très présents sur les réseaux sociaux, les sites de e-commerce ont rapidement intégré ces outils dans leur stratégie de relation client.

     (Source CCM Benchmark, CCA International, FEVAD, octobre 2011)

Cependant, ils sont peu nombreux à les utiliser comme canal de distribution à part entière, dernier exemple en date, « Petits voyages entre amis » mis en place par la SNCF. SWiTCH a rencontré Anne-Servane Lasserre, Chef de Projet Innovation à la SNCF.

SWITCH : Quels sont les bénéfices clients de cette application ?

Anne-Servanne Lasserre : L’application Petits voyages entre amis permet de faciliter l’organisation des voyages à plusieurs grâce à Facebook. Aujourd’hui, se mettre d’accord pour organiser un voyage à plusieurs est souvent très compliqué : on échange des mails, des appels, des sms…et ça uniquement pour se mettre d’accord sur quel train prendre. L’application simplifie ce casse-tête. Grâce à un mélange d’outil de réservation et d’outils sociaux, Petits voyages entre amis permet de se mettre rapidement d’accord sur quel trajet de train prendre. De plus on peut choisir si l’on paie pour une ou plusieurs personnes, ce qui facilite grandement cette opération.

SWITCH : Quel est votre cœur de cible ?

ASL : Notre cible est très large étant donné que voyages-sncf.com est clairement le site de tous les internautes français. L’application se destine donc naturellement aux clients de voyages-sncf.com présent sur Facebook et souhaitant partir en voyage entre amis : il s’agit donc sans surprise d’utilisateurs âgés de 20 à 35 ans.

SWITCH : Quels sont les objectifs fixés en termes de visiteurs et de taux de conversion ? Quel est le taux de conversion sur voyage Sncf ?

ASL : Ces informations sont confidentielles.

SWITCH : Comment s’inscrit cette application dans votre stratégie client globale ?

ASL : Nous cherchons à apporter toujours plus de services innovants à nos clients et c’est exactement ce à quoi répond Petits voyages entre amis. Nous nous devons d’être présents là où se trouvent nos clients, c’est pourquoi nous développons notre présence sur les réseaux sociaux. Nous souhaitons être au plus proche d’eux. Grâce à Petits voyage entre amis, les sites qu’ils utilisent quotidiennement (Facebook) leur permettent d’organiser leur voyage sur cette même interface.

SWITCH : Quelle part va prendre le social commerce dans le développement futur du e-commerce ?

ASL : L’étude Frommer’s Unlimited Survey présente le social media comme le poste d’investissement marketing en plus forte croissance pour les site e-commerce de voyages (devant le brand content et le mobile). Les acteurs de la vente en ligne ont clairement compris les enjeux du social commerce et sont en train de prendre ce virage. Je suis convaincue que cet aspect amène une véritable révolution dans le webmarketing et place encore d’avantage le client au cœur des stratégies. L’utilisation des réseaux sociaux est maintenant ancrée dans les habitudes de nos clients. Les sites de e-commerce doivent développer de nouvelles stratégies pour s’adapter à ces nouveaux usages.

A l’image de la position de la SNCF, plusieurs analystes du e-commerce s’accordent à dire que nous sommes face à une tendance lourde, qui va bouleverser les comportements. Aujourd’hui, l’avis d’un proche est un facteur d’achat ou de non achat déterminant. Avec le social commerce le consommateur pourra obtenir l’avis de ses amis sur n’importe quel produit ou service, ce qui alimentera son besoin de réassurance et le confortera dans son choix.

Nous tenons à remercier chaleureusement Anne Servanne Lasserre et Valérie Cambet pour leur aide dans la réalisation de cet article.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.