Surfing for change !

La leçon de vie du mois nous est proposée par Kyle Thiermann, 21 ans, pro surfer, sponsorisé par Patagonia et Sector 9 entre autres…

Diplômé de la Gaia Univesity avec un bachelor en « Green Business », Kyle fait bouger les choses avec Surfing For Change. Suite à un voyage au Chili, où il a surfé des vagues incroyables (soit dit en passant), il se rend compte que sa propre banque (Bank of America) finance un projet de construction d’une centrale à charbon à quelques mètres de la plage. Il réalise alors qu’en étant client de cette banque il cautionne indirectement leur projet mais qu’il a également le pouvoir de faire changer les choses. Comment ? allez-vous me dire. Rien de plus simple, il suffit de convaincre les gens de ne plus faire appel aux services d’une banque finançant de tels projets. Si le raisonnement parait simpliste au premier abord, nous ajouterons qu’à ce jour Kyle a réussi à faire réinvestir 340 millions de dollars dans des agences locales au détriment de grands groupes bancaires… (Filmé lors du TEDxSantaCruz en Juin 2011 – Durée : 5’55 – Anglais non sous-titré)

Comme quoi on peut aussi agir et avoir une influence positive sur notre économie, notre environnement et notre qualité de vie !

Bon, maintenant que j’ai changé de banque, quand est ce qu’on surfe ? 😉

1 réponse
  1. Fred
    Fred says:

    Bien,

    Pour les Français qui on envie d’aller dans ce sens, vous pouvez (sans partir au Chili) surfer sur Banksecrets (http://www.banksecrets.eu/#/fr), un site qui informe sur les activités « politiquement incorrecte » des Banques Européenne.
    Ensuite, libre à vous de prendre contact avec La NEF (http://www.lanef.com/quisommesnous/introduction.php), la seule banque coopérative de France, qui garantie une utilisation transparente de votre argent.

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.