[Média] SWiTCH est dans le InterMedia n°1147 !

InterMédia, le magazine des professionnels du marketing et de la communication, a sorti en décembre dernier un numéro spécialement consacré à la montage. Le dossier est très complet et de nombreux experts reconnus ont été interviewés.  SWiTCH a d’ailleurs été sollicité à titre de spécialiste de la communication et du marketing de ces espaces naturels singuliers. A cette occasion, un petit article sur nos projets pour 2012 a aussi été rédigé. Nous vous laissons découvrir tout ça ici.

Bonne lecture !

Défilé ASAP – Les collections hiver 2012/2013 en avant première !

Dans le cadre de sa mission pour MontagneTV, SWiTCH a pu assister au défilé ASAP qui s’est déroulé à l’Impérial d’Annecy la semaine dernière. Le principe est simple, une cinquantaine de grandes marques de l’outdoor se réunissent pour présenter leur collection 2012/2013. Le tout dans une ambiance festive et décontractée. On a eu la chance d’interviewer Sophie Bramel, journaliste spécialisée dans la mode sport. Elle analyse pour nous le défilé et détache les grandes tendances de la saison à venir ! Faute de goût interdite l’hiver prochain…

SWITCH : Bonjour Sophie ! Quelles sont tes premières impressions à la suite du défilé ?

Sophie Bramel : Ce défilé est un concentré de ce qui se fait de mieux en termes de ski et d’après ski. Toutes les grandes marques sont présentes, cela permet d’avoir un aperçu complet de ce qui va se passer sur les pistes l’année prochaine ! Au niveau de l’ambiance, tout le business du sport est réuni, il y a beaucoup de monde et on sent que les gens sont contents de se retrouver. Le côté festif est très agréable. Mon seul bémol concerne le défilé en lui-même, j’étais un peu déçue que toutes les marques soit présentées de la même manière. On avait très peu de temps pour profiter des produits haut de gamme.

SWiTCH : Quelles sont les grandes tendances de la saison prochaine ?

SB : Les marques cherchent clairement à rassurer leurs clients. On a vu très peu d’imprimés et de vêtements funs. J’ai trouvé les principaux acteurs de l’outdoor un peu frileux sur ce point. Cependant, ce manque de fantaisie est compensé par des associations de couleurs originales : bleu marine et jaune, anis et turquoise, … ainsi que par des détails techniques de plus en plus poussés. Le design est hyper soigné, la qualité des matières irréprochable,… on a vraiment vu des collections pensées pour l’action !

SWiTCH : Quel est le look femme de l’année prochaine ?

SB : La petite parka féminine a un peu disparu et laisse place à la veste un peu plus longue, bien ajustée, avec une ceinture. Les silhouettes sont vraiment mises en valeur. La tendance vintage est également très forte, poussée par des collections comme Rossignol 1907, Fusalp 1952 ou des marques comme Amundsen.  Au niveau des couleurs on a vu beaucoup de noir et blanc et le retour des coloris froid. Le turquoise est associé à l’anis ou au jaune et remplace le violet pour la saison à venir. Les matières sont de plus en plus travaillées, l’aspect suédé et très intéressant notamment chez des marques comme Eider ou Fusalp.

SWiTCH : Quoi de neuf pour les hommes ?

SB : Là aussi le mouvement autour du ski des années 50 est vraiment fort. Les couleurs tournent autour du gris, du kaki et du marron. C’est un look baroudeur transposé au ski. Peu de nouveauté au niveau des imprimés, la seule chose que l’on est vu ce sont des carreaux, mais avec des associations de couleurs subtiles et très travaillées. J’ai un faible pour les vestes un peu carrées avec des poches plaquées, type trappeur,  associées à un pantalon en velours près du corps !

SWiTCH : Le mot de la fin ?

SB : C’était un moment très agréable et convivial qui donne un aperçu assez précis de ce qui va se passer la saison prochaine ! Faute de goût interdite !

SWiTCH : Merci Sophie !

 Retrouver l’intégralité des photos du défilé ASAP sur la page Facebook de MontagneTV !

Crédits Photos Jean-Baptiste Cotte

[La bonne nouvelle du mercredi] MontagneTV confie son Community Management à SWiTCH !

Depuis dévut Janvier, SWiTCH travaille pour la première fois pour un média, et pas n’importe lequel puisqu’il s’agit de MontagneTV ! La première chaîne thématique gratuite dédiée à l’art de vivre à la montagne nous a confié la gestion de son community management. Notre action est organisée autour de trois grands axes, nous gérons et animons la page Facebook, le compte Twitter et le Blog de la chaîne (à partir de février).

Une mission comme on les aime, passionante, 2.0 et au plus près de la montagne ! Que du bonheur !

[Casual Friday] Social 0.0 Lab : Le futur de l’abondance

Que va-t-il se passer lorsque la bulle des média sociaux explosera ? Des intellectuels, des artistes et des influenceurs de premier plan au japon se sont réunis au Social 0.0 Lab pour réaliser un objectif ambitieux : réfléchir à un futur plus riche (à tous points de vue), un futur au-delà des conventions et du jeu des apparences sociales.

Il en résulte une série de trois vidéos très intéressantes sur la notion d’abondance et ce qu’elle représente pour chacune des personnes interrogées. A noter que ce programme a été financé par Motorola, le géant américain des télécommunications et de la mobilité – racheté en août 2011 par Google.

Social 0.0 Lab est un projet initié par Naohiro Ukawa, qui estime que « le concept même d’un futur riche commence par le partage d’une imagination spectaculaire« . Dans la deuxième partie de la vidéo, on retrouve Daisuke Tsuda (personnalité très influente des média nippons), Kageki Shimoda (écrivain honoré par le Prix Naoki), Kyary Pamyu Pamyu (mannequin, bloggeuse et chanteuse), Yasumasa Yonehara (Photographe qui a fait connaître la culture Kawaii bien au-delà des frontières du Japon) et Takashi Ikegami (Physicien des systèmes complexes).

Dans la dernière partie de cette vidéo, on découvre les points de vue de Naoto Hiroyama (Guitariste du groupe Orange Range), Rie fu (Auteur, compositeur et interprète du groupe Delofamilia), Tota Hasegawa, Akiyoshi Mishima (Artiste) et Toshiyuki Inoko (Représentant du Groupe ultra-technologique Team Lab).

Et pour vous, c’est quoi l’abondance ?

xavier1

Comment intégrer les J.O. dans sa stratégie de communication ?

Les équipementiers se posent cette question depuis Avril 2011 et la décision du CIO d’intégrer cinq nouvelles disciplines pour les Jeux Olympiques d’hiver de 2014.  Pour la première fois de l’histoire Olympienne, Sotchi accueillera une épreuve de ski freestyle, le half-pipe. Quels sont les enjeux d’une telle décision ? Comment les marques freeski envisagent-elles de communiquer autour d’une épreuve si peut en rapport avec leur culture ? Eléments de réponses recueillis auprès de Coreupt et Orage.

C’est sans surprise que les marques interrogées nous ont répondu que l’intégration de cette nouvelle discipline aux JO était une bonne chose. Cela va contribuer au développement du freestyle, à sa médiatisation mais aussi à sa crédibilité. C’est également l’évolution naturelle de chaque sport, se comparer, s’évaluer les uns les autres jusqu’au sacre suprême : la médaille olympique. Il serait inutile de freiner cette tendance. Comment une discipline qui casse les codes de toute une pratique sportive pourrait-elle être réfractaire à sa propre évolution ?

Malgré tout, les JO font peur, pour Guerlain Chicherit  « notre position peut changer d’ici deux ans, mais je ne suis pas sûr que Coreupt communiquera sur les Jeux Olympiques ».  Même s’il n’y pas antinomie entre le freestyle et les J.O, ce sont deux mondes différents et les équipementiers se demandent quelle position adopter pour préserver leur image « core ».

Comment garder son ADN freeski tout en participant à l’une des compétitions les plus codifiées de la planète ? Pour Gino Decisier, Marketing Manager chez Orage, il y a deux options possibles :

  • Equiper une fédération. C’est-à-dire lancer du développement produit deux ans à l’avance et convaincre une nation d’équiper ses représentants avec des produits Orage. 
  • Communiquer via les riders et leur personnalité. « A nous d’être malin et de raconter « l’histoire J.O. » avec les valeurs d’Orage ». Il faudra pour cela travailler bien en amont de la compétition.

A la question, le freestyle peut-il perdre sa fraicheur et ses valeurs en devenant une discipline olympique, les équipementiers sont unanimes : le CIO, la FIS et les riders joueront un rôle prépondérant dans l’évolution de l’image de cette pratique. Les freestylers doivent essayer de fédérer leur discours afin d’être entendus des instances décisionnelles et préserver les valeurs qui orientent leur discipline.

Même si l’échéance de Sotchi se rapproche à grand pas, les X-Games restent LE contest de référence en matière de freestyle. Les stratégies de communication à adopter par les marques freeski sont encore floues, l’engouement des équipementiers du secteur pour les Jeux Olympiques n’est pas forcément au rendez-vous. Peut-être parce qu’il est dur d’accepter de sponsoriser un athlète pendant des années et de ne pas pouvoir en profiter à 100% le jour J…

[Mise à jour] Que se passe-t-il sur le web en 60 secondes chrono ? (En une image)

La mise à jour de cette infographie vient de sortir. On constate donc qu’en une minute :

  • 2100 check-in sur Foursquare ;
  • 18 Kindle fire sont vendus contre 81 iPad ;
  • 925 iPhone 4S qui sont vendus à travers le monde, contre seulement 130 BlackBerry !
  • 11 millions de conversations sont réalisées par messagerie instantanée ;
  • Google réalise 75 000 $ de revenus ;
  • 4000 clés USB sont vendus, ce qui démontre que les solutions « Cloud » ont encore un gros travail d’évangélisation à mener ;
  • Plus inquiétant : 12 sites web sont attaqués par des hackers et 416 sont en cours de tentative, 38 tonnes de e-déchets sont générés .
  • etc…

Et vous, que faites-vous en 60 secondes chrono ?