SWiTCH, ça veut dire « changement » !

Posted & filed under Home SWiTCH Home.

Hello,

Après avoir – presque – disparu de la toile pendant 36 heures, nous revoilà avec un nouveau site web et une nouvelle identité visuelle, mais toujours la même envie d’aller de l’avant ! Il y a surement encore quelques petits bugs deci delà et nous vous prions de bien vouloir nous en excuser. Ils devraient être corrigés très bientôt.

Le monde – et le web en particulier - est de plus en plus complexe. Nous voulions donc vous proposer plus de clarté et de sobriété pour accéder plus facilement à l’information dont vous avez vraiment besoin. Nous profitons de ce billet pour remercier très chaleureusement Christophe « Peet » Peter, le talentueux-créatif-engagé et son complice Gaël Desmoucelles, le développeur-rapide-comme-l’éclair, du Studio de création Wanaka pour leurs précieux conseils et leur aide tout au long de ce processus.

Nous attendons avec fébrilité vos commentaires en espérant que tous ces changements vont vous plaire!

The sweet SWiTCH team.

Comments

  1. Fred

    Pas mal, mais si je dois faire mon pénible, il ne manque qu’une navigation par tags ;)

  2. Armelle "The Boss" Solelhac

    On aime quand tu fais ton pénible ! ;-)

  3. Clik clk

    Chez Click Clk, on aime les créations originales…

    A bon entendeur !

  4. Peet

    Un disque noir, une georgia italic, c’est en effet très original. C’est surement même la première fois qu’on place de la typo blanche dans un disque noir (non, ce n’est pas du tout une mode graphique, détrompez-vous =)
    Pourquoi rentrer dans une bataille d’égaux, alors que le monde du graphisme est bourré de codes, de modes et autres courants réutilisés à souhait puisqu’on sait que ça « fonctionne » ?… Le premier graphiste à avoir utilisé une helvetica medium blanche sous forme de slogan sur une photo de hipster doit se retourner dans sa tombe ! Tout le monde le copie !

    L’identité de switch est à la base une identité qui se devait d’être simple et propre, avec un poil plus d’originalité qu’une simple typo web. Et puis la démarche se met en route, on sort les feutres et on créé un logo manuscrit original, et on essaye de le faire vivre, dans l’air du temps. On veut une forme douce, et puis c’est la mode du rond, les gens s’y identifient, les choses vivent bien dedans, on y rajoute quelques filets pour caler le tout, une typo qu’on ne trouve pas partout (la boton), associée à une typo plus stricte (la din) et là, magie, tout fonctionne.
    Alors on créé l’identité web, on décline les quelques pictos des communautés web… pourquoi utiliser un triangle ou un carré arrondi alors qu’on fait vivre notre logo dans un rond ?
    Alors tout ça a pris forme, on a pas révolutionné le monde du graphisme, ni du web, et on le sait. Mais on a donné un coup de jeune à une identité qui vieillissait, et la voilà à nouveau dans le vent.
    Tellement dans le vent qu’on agite des égaux bien plus gros que les notres.

    Alors nous ne feront que replacer les choses dans leur contexte avec le plus de recul et d’humilité possible : Non, nous ne connaissions pas votre site (très propre, soit dit en passant), et non, désolé, nous n’avons pas eu besoin de vous pour réinventer l’eau tiède.

    A bon entendeur !

Leave a Reply

  • (will not be published)