[Carte postale] Un week-end à Cortina d’Ampezzo

La semaine dernière, nous avons eu la chance d’être invités à Cortina d’Ampezzo, au coeur des Dolomites en Italie. Nous avons notamment pu y tester une offre touristique originale le « Climb and Ride ». Le principe est simple : vous montez au sommet des remontées mécaniques, grimpez sur une via ferrata, puis redescendez jusqu’à la prochaine en VTT. Il est ainsi possible d’escalader plusieurs « voie ferrées » et d’apprécier quelques descentes épiques dans la même journée. Retour d’expérience.

Sur la petite route qui monte à Cortina d’Ampezzo, le défilement des paysages n’est qu’une mise en bouche. A l’arrivée, c’est le choc : nous n’avons pas commencé à explorer les lieux, mais nous sommes déjà saisis par la pureté du panorama à 360° où les montagnes en forme d’aiguilles tutoient le ciel. Les falaises abruptes aux reflets dorés et argentés – qui tirent sur le rose au couché du soleil – avec quelques touches de blanc, là où des névés s’accrochent jusqu’à l’hiver prochain, chapeautent harmonieusement des vallées verdoyantes. Le bruit apaisant du vent et des oiseaux a remplacé le brouhaha anxiogène de la circulation routière, des publicités à la télévision et des discussions matérialistes de notre société d’hyperconsommation.

Tandis qu’on accède au Rifugio Averau Hütte, on ne fait pas que prendre de l’altitude (2413 m). On élève véritablement son âme par la même occasion ! Passer une nuit ici est comme une escapade hors du temps qui passe, hors de la futilité de notre monde moderne et hors de nos gesticulations quotidiennes. C’est l’endroit idéal pour être hors d’atteinte (le téléphone mobile ne passe pas), faire le point sur les véritables priorités de la vie et faire le calme en soi. Bref, cela fait du bien ! Deuxième surprise : le menu est digne des plus grandes tables des Alpes ! D’ailleurs, la cuisine traditionnelle préparée avec délicatesse par Sandro Siorpaes et sa femme Paola a remporté de nombreuses distinctions en Italie et dans le reste du monde. Le célèbre Sunday Times a même élu ce restaurant parmi les 10 meilleurs des Alpes. Les gnoccis aux épinards nappés de sauce au fromage bleu sont incroyablement fondants. C’est sans doute les meilleurs que nous aillons mangé de notre vie ! Le carpaccio de boeuf au Parmesan est exquis. Quant à qualifier de fantastique l’Appelstrudel et sa boule de glace à la vanille, c’est un petit mot ! Déguster ces plats dans une atmosphère amicale et sans chichi rend l’expérience encore plus mémorable. Que ce soit le personnel ou les clients, ici tout le monde est souriant.

Le lendemain, nous partons à la première heure avec les VTT accompagnés de notre guide Paolo. Après un premier télésiège, nous déposons les vélos avant de nous engouffrer les uns après les autres dans une télécabine tout à fait singulière. Les cabines individuelles en forme de gelules rouges et jaunes ont l’air d’être sorties d’un roman de Jules Vernes ! Du reste, l’arrivée sur un terrain lunaire à plus de 3000 m d’altitude conforte cette impression. Le cliqueti des mousquetons que l’on accroche et décroche, puis que l’on fait glisser sur la « voie ferrée » rythme notre progression. Les paysages de montagne en forme de flûte ou découpées comme de la dentelle s’enchaînent. Nos pas et notre respiration s’allongent au fur et à mesure que nous prenons confiance. Le vide vertigineux de chaque côté de cette ligne de vie métalique n’est plus qu’un concept avec lequel nous jouons gentiment. Ce sont des sensations grisantes.

La via ferrata, c’est vraiment sympa. Cela permet d’accéder très facilement à des sommets où normalement seuls les grimpeurs les plus chevronnés peuvent aller. Nous sommes venus pour tester le concept de « Climb & Ride ». Alors après être montés, c’est l’heure de la descente ! Libérés de notre matériel d’escalade, nous enfourchons nos vélo « à gros pneus » en direction de la via ferrata suivante. Le trajet se fait sur une route de 4×4, ce qui est aussi inconfortable que de rouler sur un pierrier. Le départ est assez technique, mais assez vite on peut éprouver des sensations de glisse très ludiques. Les paysages changent tout aussi rapidement. Nous sommes désormais entourés de verdure, tandis que nous longeons une rivière où coule une eau cristalline. Le mélange d’odeurs des pins et de la terre humide est un délice.

 

Arrivés au pied de la via ferrata suivante, un orage menaçant nous fait rebrousser chemin. Et pour cause, traîner sur des câbles métalliques est le dernier endroit où l’on a envie de se retrouver quand l’ambiance est électrique ! Ce choix se révèle judicieux, car nous faisons le trajet de retour vers Cortina sous une pluie battante et des grêlons gros comme des calos.

Avec le retour du soleil, nous en profitons pour nous ballader dans le village et déguster quelques spécialités locales. Nous sommes surpris par la qualité de l’accueil des italiens. Leurs homologues du secteur touristique français feraient bien d’en prendre de la graine…

Nous aurions aimé rester plus longtemps à Cortina d’Ampezzo, qui a de nombreux autres trésors à partager. Mais cela nous fait une excellente excuse pour revenir ! Le concept de « Climb & Ride » est vraiment original et ne nécessite pas d’être un sportif chevronné pour en profiter pleinement.  Nous recommandons d’être accompagné par un guide si c’est votre première visite et que vous n’avez jamais pratiqué ces activités auparavant. Il est possible de choisir ses via ferrata et ses descentes en VTT en fonction de son niveau technique et des capacités physiques de chacun. Au pire, les débutants se découvriront de nouveaux muscles ;-).

Bons plans :

  • Dormir : Hotel Ambra
  • Manger : Rifugio Averau Hütte
  • Venir : Depuis l’aéroport de Venise, prendre le Cortina Express et profiter du paysage !
  • A apporter : Une paire de gants de vélo, une veste de pluie (les orages sont courts, mais violents) et tout votre matériel habituel de montagne !

Crédits photos : Cortina Turismo / Torri Bandion, Stefano Zardini

 

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.