La technologie RFID et les réseaux sociaux : révolution ou intrusion ?

Inaugurée avec les Coca-Cola Summer Camps, la tendance « Facebook connect » séduit de plus en plus. Avec la technologie RFID (Radio Frequency Identification), monde réel et monde virtuel s’entremêlent, pour le plus grand bonheur des marques. Entre connexion poussée à son paroxysme et atteinte à la vie privée, cette technologie semble vraiment « borderline ». Alors vraie révolution ou intrusion ?

 

L’exemple de Kiabi

Kiabi a lancé très récemment le Kiabi Shopping Connect. Dans l’un de ses magasins du Nord de la France, l’agence Hobbynote, en partenariat avec la marque, a offert à la clientèle une expérience d’achat unique et jusque là inédite en France.

Grâce à la technologie RFID, Kiabi a connecté Facebook et le monde réel. En arrivant au magasin, les clients pouvaient ainsi récupérer un bracelet (doté d’une puce RFID) et l’activer sur une borne tactile à l’entrée. A partir de cet instant, leurs moindres faits et gestes pouvaient être relayés sur Facebook. Pour partager une silhouette ou encore demander les avis de ses amis Facebook sur une tenue, rien de plus simple… Il suffit de scanner le bracelet et de se prendre en photo dans le photomaton dédié.

A la fin de la soirée d’inauguration, les 75 invités avaient généré 351 histoires (partage de looks, de collections, de photos, etc.) et avaient pris 161 photos en deux heures. Un vrai succès pour Kiabi qui souhaitait augmenter ses ventes ainsi que sa visibilité sur les réseaux sociaux !

Si cette initiative répond à un besoin récurrent des consommateurs d’être recommandés, guidés et accompagnés durant leurs expériences d’achat, d’autres démarches du même type flirtent avec l’éthique et le respect de la vie privée…

 

L’exemple de l’hôtel Ushuaïa Ibiza

Autre lieu, autre exemple. Loin des vacances traditionnelles, l’hôtel Ushuaïa Ibiza propose à ses clients de partager leur expérience « vacances » avec leurs amis Facebook. Toujours doté d’un bracelet spécifique, il leur suffit de passer le poignet devant l’une des bornes RFID disséminées un peu partout dans l’établissement pour se connecter automatiquement à leur compte Facebook, mettre à jour leur statut, faire un check-in, ou encore poster des photos. Passons encore sur la désagréable habitude de faire partager son nouveau maillot de bain au bord de la piscine pendant que d’autres sont restés au froid et au bureau… Pour l’hôtel, cette démarche transforme chaque client en un véritable vecteur de communication.

D’autre part, en totale contradiction avec le besoin de se couper du monde connecté – de plus en plus prégnant en vacances -, l’initiative nous fait nous questionner sur les enjeux d’une telle utilisation de la technologie.

Enjeux et avenir

Entre dérive narcissique et hyper-représentation, ces approches ne font pas l’unanimité et engendrent de nombreuses questions. Le monde virtuel prend le dessus sur le monde réel et la vie privée n’a plus rien de privée… Alors, ces opérations se démocratiseront-elles à l’avenir ?

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.