Quelle est votre promesse ?

Pour changer, il faut des objectifs. Il est nécessaire de définir l’essence même de sa société et la valeur qu’elle apporte aux consommateurs, qu’ils soient connectés ou non. L’esprit d’engagement doit faire évoluer, améliorer et pérenniser l’expérience relationnelle des clients et des employés. Sans cela, toute tentative d’évolution sera contrecarrée par la réalité. À cette époque d’évolution numérique, aucune entreprise n’est trop grande pour faire faillite ou trop petite pour réussir. Pourtant beaucoup trop d’entre elles négligent le 5ème P du marketing « People »…

Tout commence par le fait de reconnaitre que la vue à 360° du monde d’aujourd’hui est en réalité une vue filtrée par une gestion et une efficacité confortables. De nombreuses organisations ayant déjà été inspirées par l’innovation et l’engagement sont tombées dans un processus de commercialisation, d’opérationnalisation, de gestion et d’optimisation. Cela aurait pu fonctionner durant la majeure partie du siècle dernier mais, pour les dix prochaines années et au-delà, une nouvelle vision du management sera insufflée pour les entreprises et n’épargnera pas les plus rigides. La  question simple, mais essentielle, à se poser est la suivante : quelle est la promesse de l’entreprise ?

La promesse, la mission et la vision de la marque sont beaucoup plus que des valeurs. Ce ne sont pas non plus de simples mots pour embellir un projet marketing, accrocher le public et les intervenants. Il faut se demander quel est l’engagement de l’entreprise envers ses consommateurs, intervenants et partenaires. On ne parle pas ici de B2B ou de B2C, mais de « personne à personne ».

Une promesse vise notamment à inspirer. Elle est l’une des bases de la plateforme de marque d’une entreprise et doit nécessairement venir d’en haut pour signifier quelque chose. Les prochaines années forgeront un fossé où les entreprises seront séparées intentionnellement, classées par leurs actions et leurs mots. Devenir une entreprise sociale n’est pas suffisant si aucune promesse n’est définie. Elles est l’encre qui inscrit l’esprit de la relation entre l’entreprise et son consommateur. Elle utilise des mots pour influencer le changement de l’intérieur. Elle est le fondement d’une étreinte renouvelée, qui doit alors trouver sa place dans tous les aspects de l’organisation. Les outils et les réseaux deviennent alors les simples acteurs d’une mission plus importante.

Croire en quelque chose de plus grand est essentiel. Se battre pour le changement d’une organisation consiste à viser un but plus élevé de celui espéré. Les entreprises qui luttent pour l’innovation, l’imagination et la pertinence seront toujours plus performantes que celles qui n’en ont pas. Le changement ne se produira que lorsque l’entreprise verra ce que les autres ne peuvent pas faire et réalisera ce que les autres ne font pas. Et, comme Steve Jobs nous l’a justement fait remarqué : « C’est un monde très bruyant, nous devons donc être très clairs dans ce que nous voulons qu’ils sachent sur nous ».

 

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.