Décryptage du multi-screen quelques mois après le lancement de Shazam for TV aux USA

A l’heure du « multi-screen » où l’information bascule constamment d’un écran d’ordinateur à celui d’un téléphone portable, d’une tablette ou d’une télévision, l’objectif de Shazam est de s’imposer sur le « deuxième écran ». Mais concrètement, quel est l’intérêt pour les utilisateurs et pour les marques ?

A l’écoute d’un morceau de musique à la radio, dans un bar ou un magasin, l’application Shazam qui référence 40 millions de morceaux dans sa base de données vous permet d’obtenir tous les détails dont vous avez toujours rêvés. Les informations relatives au nom du morceau, son auteur ou son année de parution sont disponibles, ainsi qu’un lien pour acheter directement ce morceau en ligne sur différentes plateformes (iTunes, amazon.com, etc.). Cette application gratuite trouve sa principale source de revenus dans les commissions de ventes en ligne. 8% du total des ventes en ligne en 2012 ont été initié par Shazam. Plus de 300 millions d’utilisateurs de Smartphones dans le monde ont déjà été charmés par cette application qui jusqu’à présent ne concernait que la musique.

Quand l’usage des Smartphones permet au téléspectateur de réagir sur ce qu’il est en train de visionner à la télévision, c’est tout un monde nouveau qui s’ouvre pour Shazam. En effet, de plus en plus de personnes regardent la télévision en gardant à portée de main tablettes et téléphones. Avec l’essor de Twitter, les téléspectateurs ont pris l’habitude de commenter en direct les émissions en cours. On a pu ainsi constater des pics d’activités défiants toute concurrence sur Twitter à l’occasion des débats télévisés en période de campagne électorale par exemple. Nous assistons depuis quelques mois à la naissance d’une nouvelle expérience TV permettant l’utilisation d’un deuxième écran pour élargir son champ d’informations à propos de ce qui est en train d’être visionné. Les attentes des utilisateurs quant à ce qu’ils peuvent extraire du « second écran » sont de plus en plus sophistiquées.

Depuis septembre 2012, Shazam for TV est disponible aux USA sur 160 chaines de TV. Fini l’état de passivité devant son téléviseur, l’ère de la télé sociale s’ouvre vers ce que l’on pourrait appeler la « télé double-flux » ! Lorsqu’un signal apparait à l’écran, l’application se synchronise avec l’émission et propose les dernières informations sur les acteurs, les invités ou sur l’émission elle-même. Lors de la diffusion d’un concert en Live, il est possible d’acheter des albums en ligne, de connaitre les prochaines dates de tournée, etc.

C’est la poule aux œufs d’or pour les annonceurs, qui peuvent en profiter pour offrir aux téléspectateurs-internautes des possibilités multiples de vente en ligne immédiate ou l’accès à des promotions exclusives. Place aux publicitaires et aux agences de communications pour leur créativité et innovation à ce sujet. Là où le téléspectateur était passif et pris en otage devant une série de spots publicitaires, il pourra à présent interagir, participer et consommer directement depuis son écran mobile. Comme pour la vente de musique en ligne, c’est grâce à la vente de biens de consommation que Shazam se rémunère.

La télé-connectée, c’est utiliser simultanément Internet et télévision. Shazam se veut être le lien entre les deux médias et s’impose progressivement aux USA. A quand Shazam for TV en Europe ?

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.