ISPO 2014, retour sur la 42ème édition

Du 26 au 29 Janvier 2014 a eu lieu la 42ème édition du salon ISPO à Münich (Allemagne), la grande messe internationale annuelle pour les marques et équipementiers des sports outdoor. SWiTCH était invité à y faire une conférence sur le retour sur investissement des médias sociaux pour les marques et les magasins de produits outdoor. Nous en avons profité pour faire un tour non exhaustif des stands et prendre le pouls des tendances pour l’hiver prochain. Retour d’expérience.

Cette année encore, nous en avons parcourus des kilomètres pendant notre visite ! En quête d’originalité et de nouveauté, nous avons été bien déçus :

  • Des stands pas très originaux, à l’instar du manque de peps de l’industrie en ce moment;
  • Pas de véritable innovation dans le textile, ni dans le matériel, faute de moyens pour investir en R&D;
  • Les mêmes coloris et coupes pour toutes les marques ou presque – achèteraient-elles toutes les carnets de tendances auprès de la même agence ?
  • Des exposants pas toujours enthousiastes pour l’avenir.

L’effet « crise » est-il vraiment la cause de ce manque de panache ? Oui et non. A en croire de nombreuses marques, il y a bien un effet crise, qui a obligé les acteurs de l’industrie à se recentrer sur leur coeur de métier et leurs produits phares. On constate ainsi des gammes plus petites et moins éparpillées. Mais les marques réalisent aussi que les attentes des consommateurs ont beaucoup changé et elles tentent de s’y adapter peu à peu. Ce mouvement d’ajustement ne peut pas se faire d’un claquement de doigts et nous sommes cette année dans une période de transition.

Dans ce contexte, l’ambiance générale était donc plutôt studieuse en journée. Münich reste néanmoins l’une des capitales mondiales de la bière et les soirées y sont toujours très festives. Nous avons ainsi été épatés par le concert live donné dans le plus pur style d’AC/DC sur le stand du lunetier français Julbo.

Nous retiendrons tout de même quelques nouveautés surtout chez les accessoiristes et chez l’un de nos clients (qui ne nous paye pas un centime de plus pour cet article, au cas où des mauvaises langues se délieraient 🙂 ) :

Merrell : Enfin deux modèles pour faire du trail running ! Le chausseur américain propose désormais la AllOut Fuse (plus souple, donc idéale sur route) et la AllOut Rush (plus rigide, donc idéale en pleine nature et en montagne);

Dainese : Les protections pour coudes et genoux en structure nid d’abeille et caoutchouc « pro shape« , qui absorbent très bien les chocs et rediffuse les ondes dans la mousse à mémoire de forme;

Toujours chez Dainese : Le casque « Brocks » qui se comporte comme un casque de moto : contrairement à tous les autres casques du marché des action sports, il s’enfonce en cas de choc mais ne se fend pas, permettant ainsi de garder la tête protégée jusqu’à la fin de la chute ou de la collision de la victime.

Zamst : La genouillère EK5 qui est dotée de deux tiges en résine pour le maintien latéral, d’un renfort en demie Lune pour apporter de la stabilité à la rotule, d’un strap croisé pour assurer le maintien du tendon quadricipital et d’un nouveau matériaux « straflex« , plus léger que le néoprène. Le produit ne sortira pas avant mars 2014, donc ce n’est pas la peine de vous précipiter chez votre revendeur tout de suite !

Parmi les équipementiers, notre attention a été attirée cette année par :

  • Idris : Petite marque, créée par Thomas Greenall aux Houches en 2009, et qui compte déjà 5 modèles de ski alpin – un modèle de ski de randonnée sera disponible à partir de 2015. Cette année, Tom et son associée ont produit 70 paires de leurs propres mains uniquement avec du chêne, du sapin, du lin, du bambou et de la résine bio. Ils ont remporté deux ISPO awards – Environnemental Excellence et Ski Hors Piste – pour leurs produits en 2013.
  • Yoni : Marque portugaise qui propose un concept pour le moins original : 3 modèles de surf en bois sont disponibles et chacun d’entre eux est personnalisable par les shapers, à condition de venir vivre sur place, dans leur éco lodge, pendant les 6 à 10 jours de fabrication. Le prix de l’hébergement et des savoureux repas est inclus dans le celui de la board (à partir de 600 €), ce serait donc dommage de s’en priver !

Pour conclure sur le matériel, nous notons que le « Made in France » a toujours la côte. Les responsables des marques présentent sur le très sympathique « Camp de Base » organisé par OSV peuvent en témoigner (Henjl, La Chaussette Française, Le Drapo, MILF et bien d’autres encore…).

Enfin, si vous n’avez pas pu assister à la conférence que nous avons tenu devant plus de 200 personnes, nous partageons ici nos slides et vous invitons à nous contacter si vous souhaitez un complément d’information !

Rendez-vous l’année prochaine pour ISPO 2015 !

Crédit photos : Armelle Solelhac

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.