Bilan de fin de saison d’hiver 2019/2020 : Record de fréquentation… mais la diversification est en ligne de mire.

Les vacances d’hiver se sont terminées dimanche dernier à l’issue de quatre semaines intenses tant en événements qu’en polémiques, mais surtout… avec une bonne fréquentation ! Analyse.

Quand le soleil sauve la neige…

Alors que les stations de ski ont subi un « montagne bashing » sans précédent suite au manque d’enneigement naturel jusqu’en janvier, et au transport de neige par hélicoptère à Luchon-Superbagnères (31) ou encore à Montclar les 2 vallées (04), les clients n’ont pas pour autant renoncé à venir prendre leur bol d’air frais en montagne. Ainsi Domaines Skiables de France a annoncé une augmentation du nombre de journées skieurs de 4% par rapport à la même période inter-vacances de janvier 2019.

Dans les Alpes du Nord, la fréquentation dans les hébergements marchands est en hausse de 2 points par rapport à la même période la saison précédente (source : Savoie Mont-Blanc Tourisme).
Dans les Alpes, ces résultats sont d’autant plus remarquables que les principales clientèles étrangères sur cette période étaient peu présentes. En effet, seuls quelques cantons suisses et Länders allemands avaient une à deux semaines de vacances sur la fin de la période.

Les Alpes du Sud et les Pyrénées semblent afficher des performances similaires. La station de Gavarnie a même inscrit le 16 février son record de fréquentation en dépassant les chiffres de la saison dernière. La station pyrénéenne a aussi enregistré une progression de 14% de chiffre d’affaire de sa restauration par rapport à la saison 2018/2019.

Dans un contexte général d’absence de précipitations neigeuses, c’est sans surprise les stations d’altitude qui tirent le mieux leur épingle du jeu et pour certaines, la saison 2019/2020 pourrait être celle de tous les records.
Ces bons résultats s’expliquent d’une part par les quelques rares épisodes de chutes de neige qui ont permis de maintenir le manteau neigeux en altitude alors qu’il était malmené à basse et moyenne altitude en raison de températures trop douces pour la saison. Mais d’autre part – et surtout – par le fait que le soleil fut bien présent sur l’ensemble de la période.
En effet, le simple fait d’avoir un temps lumineux et ensoleillé permet de profiter de la pratique des sports d’hiver dans des conditions optimales, mais aussi de déjeuner en terrasse ou tout simplement de faire une pause agréable à l’extérieur.

Il faut néanmoins tempérer ces bons résultats. En effet, l’épidémie de coronavirus et l’envolée des annulations de dernière minute qui en découle risquent de mettre à mal la fin de saison.

La diversification des stations de montagne : une piste en plein développement

Les stations de montagne sont en train de relever le défi de la diversification. Et ça tombe bien car leur attractivité à l’année n’a jamais a été aussi forte. Cours de yoga, luge sur rail, balade en raquette, fatbike, yooner, trail blanc, spa, pique-niques gastronomiques au sommet, visites du patrimoine, festivals musicaux, etc. sont de plus en plus plébiscitées par les visiteurs.

Ces activités « hors ski » prennent de l’ampleur depuis plusieurs années et continuent leur progression. La preuve, s’il y en avait besoin, que la montagne a bien plus à offrir que les seuls sports d’hiver. Avec le développement des phénomènes de « worliday » et de « bleisure », elles attirent désormais des visiteurs qui souhaitent à la fois profiter des plaisirs du ski sans pour autant totalement abandonner leur connection au monde professionnel. Il s’agit d’une nouvelle clientèle de plus longue durée en quête d’une bonne qualité de vie, avec la diversité des offres qui va avec, d’un rythme plus tranquille pour se détendre tout en combinant un cadre enchanteur pour travailler.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.