Les bons plans de SWiTCH

Le 3ème #AutomationDay à Lyon comme si vous y étiez !

Vous avez manqué la 3ème édition des #AutomationDay brillamment organisée par Webmecanik ? Ce n’est pas grave, SWiTCH y était et nous vous disons tout… enfin, presque. Parce que certaines choses qui se passent aux #AutomationDay restent aux #Automationday !

Un line-up de speakers de très haut niveau, Arnaud Le Roux en MC/Timekeeper qui sait de quoi il parle et des sujets très techniques traités en mode no bullshit, voici la recette du succès de cette nouvelle journée consacrée au marketing automation. Et comme on est des gourmands, on pourrait aussi ajouter que le buffet du déjeuner était vraiment excellent !

Plutôt que de vous faire un long (et pénible) résumé du déroulement de la journée. Voici ce que nous retenons des conférences, tables rondes et ateliers auxquels nous avons assisté :

  • 14% des programmeurs et développeurs de softwares sont des femmes ;
  • Le code est la nouvelle langue internationale ! C’est un langage plus puissant que la langue, il crée, innove et n’a pas de frontière ni de barrière ! – Ayumi Moore Aoki
  • Le marketing automation représente 6 milliards US$de vente ;
  • Le futur du MarTech est « Headless – Serverless – Microservices – Symfony – React (VUE) » – DB Hurley (ouaip, le king de l’Open Source et fondateur de Mautic a fait une conférence et c’était « Aaaawesooome » !)
  • The future of marketing is automation. The power behind successful automation is people. – DB Hurley (On a tenté de le traduire en français, mais franchement ça rend tellement mieux in English!)
  • 52% des budgets en marketing digital n’atteignent pas leur cible… Ca fait peur !
  • Avant de penser automation, pensons qualité et innovation. Attention le marketing automation ne doit pas automatiser de la merde à grande échelle ! – Manuel Diaz
  • L’enjeu des marques aujourd’hui est de mériter l’attention de leurs cibles. – Manuel Diaz
  • Il y a 3 choses à faire :
  1. Capturer l’attention de ses cibles
  2. Donner un contenu captivant
  3. Convertir ses cibles en clients (a.k.a vendre !)
    Pour cela, il faut réduire le go-to-market au maximum ! – Manuel Diaz
  • Or, les contenus s’appauvrissent et l’attention n’est plus dans les boîtes email des utilisateurs : elle est ailleurs, notamment dans les réseaux sociaux, qui sont devenus l’état actuel du web ! – Manuel Diaz
  • Il faut mesurer obsessionnellement les résultats ! – Manuel Diaz
  • Attention à la politisation et à la rétention d’information qui sont des freins majeurs à la progression des entreprises. En fait, la transformation numérique c’est surtout une transformation culturelle. – Manuel Diaz
  • Travailler en mode « projet pirate » est la meilleure manière de faire bouger les lignes. La quantité de projets qui ont échoué dans une entreprise est un thermomètre de sa bonne santé et de son dynamisme. Mais attention, il faut être très agile pour capitaliser sur ces échecs et les transformer en succès. – Manuel Diaz
  • Le XXème siècle était celui des ingénieurs et le XXIème est celui des designers. Le designer (au sens américain du terme) est celui qui va toujours remettre le client ou l’utilisateur au cœur de la réflexion. C’est donc lui qui va, à long terme, préserver la marge des entreprises. – Manuel Diaz
  • Pour 3 euros dépensés en communication et en marketing vers l’extérieur, il faut en dépenser 1 en communication interne et en formation des équipes. On ne met pas assez d’argent en interne ! Vous ne pouvez pas créer de nouvelles expériences clients sans développer d’expériences collaborateurs. Investissez vos budget marketing et d’innovation sur l’interne et moins vers l’externe. – Manuel Diaz
  • Comment attirer les consommateurs vers mes produits ou services quand je suis une toute petite marque ? En créant des mini sites et en hébergeant des contenus régulièrement ! – Isabelle Defay
  • Pour démontrer le ROI de mon contenu sur les media sociaux, il faut faire le lien entre diffusion sur les réseaux et la capture de leads avec le marketing automation. Mais il y a de nombreux freins à lever en combinant le marketing automation et le social automation: la diffusion des contenus sur d’innombrables plateformes, les outils trop nombreux ce qui est laborieux et chronophage, la durée de vie des publications qui se réduit chaque jour et le fait qu’il est presque impossible de mesurer le ROI d’un contenu – Isabelle Defay
  • Tracker les visites permet d’historiser (c’est vraiment français ce mot ?) l’ensemble du parcours et déterminer les actions qui ont permis la conversion du lead – Isabelle Defay
  • « La publication et la diffusion de contenu le dimanche matin fonctionne du feu de Dieu ! – Isabelle Defay
  • La moitié de la décision d’acte d’achat est faite avant même de rencontrer un être humain. vincent Caltabellotta
  • Non l’e-mailing n’est pas mort, il se porte encore très bien, même avec la RGPD ! Mais à l’heure actuelle environ 20 % des emails sont perdus à l’envoi à cause de problèmes de délivrabilité. – Boris Leconte
  • Maintenir une bonne hygiène de votre base de contacts garantira un meilleur taux de délivrabilité à vos campagnes emails – Boris Leconte
  • Les contenus de vos emails sont utilisés pour calculer votre réputation, pensez-y lors de leur création ! Et pour ne pas tomber dans les spams ? Ne ciblez que vos destinataires actifs et pensez responsive design ! – Boris Leconte

Bravo Stéphane et toute l’équipe de Webmecanik pour ce bel événement. Merci aussi à la Région Auvergne Rhône Alpes de nous avoir accueilli dans son magnifique hôtel de Région. Et, sans rancune pour le wifi, qui n’est apparemment pas donné à tout le monde !

Vivement l’#Automationday 2019 !