Articles

Tout ce qu’il faut savoir sur Google + en un tutoriel et deux vidéos

On ne parle plus que de ça sur la toile ces derniers temps. Alors pour vous simplifier la vie, voici ce qu’il faut retenir de ce nouveau réseau social qu’est Google+ en un tutoriel (créé par Cyberlocal), un aide mémo (pour les geeks) et surtout 2 vidéos (la 1ère pour savoir ce que c’est et comment ça fonctionne, la 2nde pour décider si vous en avez vraiment besoin).

 

D’ici à la fin de la semaine, nous publierons un comparatif des fonctionnalités de Google +, Facebook et Twitter, afin que vous puissiez mieux vous rendre compte des différences entre chaque réseau social. D’ici là, faites de beaux cercles ! 😉

+ 1

Google a dévoilé le 30 mai dernier son service de recommandation « +1 ». Ce système assez simple permet de recommander les résultats de vos recherches dans Google en cliquant sur le bouton. Ca ressemble beaucoup au bouton « Like » de Facebook, pas vrai ? Voici la petite vidéo de présentation :

 

Ce service est sans doute très utile, mais pour combien de personnes ? En effet, pour obtenir les recommandations, il faut d’abord que vous et les membres de vos réseaux aient (et utilisent !) un compte Google. Tout d’un coup, ça réduit significativement le nombre de personne concernées. Qui de vos connaissances en sont dotés ? Comparé au nombre de personnes qui ont un compte sur Facebook et/ou Twitter, il y a une différence importante. Il y a donc un frein majeur au développement de cette fonctionnalité. Une solution serait que Google permette d’associer l’usage de ce bouton avec l’ensemble de ses « followers » et « amis » sur les différents réseaux sociaux dont on fait partie.

En attendant, certains bloggeurs s’en donnent déjà à cœur joie pour signer l’arrêt de mort de « +1 ». Ci-dessous, la vidéo hilarante de WilsonTech1.

Pour ceux qui souhaiteraient malgré tout installer cette nouvelle fonctionnalité, tout est très bien expliqué ici.

Les présentations du cycle de conférence 2010-2011 sont en ligne !

Aujourd’hui a lieu la dernière présentation de notre cycle de conférences 2010-2011 consacré à l’influence. Vous pouvez désormais retrouver les trois supports PowerPoint – ainsi que nos sources – utilisés lors des conférences dans la rubrique Publications de ce site web.

N’hésitez pas à revenir vers nous si vous souhaitez un complément d’information !

Bonne lecture à tous et un grand merci aux participants, ainsi qu’à nos partenaires : l’IFMT, le Master Stratégies Economiques du Sport et du Tourisme de l’Université Pierre Mendès France, Grenoble Ecole de Management et le Club Euro Alpin.

Les vidéos dans le référencement Google

Vous avez sûrement déjà remarqué que Google prend en compte les vidéos dans son algorithme de recherche. Mais concrètement, il n’est pas toujours évident de savoir comment s’y faire référencer.

La vidéo a de multiples intérêts pour faire passer un message facilement sur le net. Que ce soit sous forme d’un montage, d’une interview, d’un reportage ou encore d’un film. Pourtant il ne suffit pas de poster sa vidéo sur Youtube ou Dailymotion pour qu’elle soit vue.

L’iconographie suivante permet de mieux comprendre les points incontournables pour un référencement efficace :

Avoir une vidéo bien référencée augmente de 50% vos chances de figurer sur la première page du moteur de recherche. Quand on sait que la plupart des internautes ne lisent pas au delà  du quatrième lien, ce n’est pas négligeable !

Crédits photos : Kinoa

 

Les « Google Maps Enveloppes »

Effet vacances toujours : c’est bientôt pour nous le moment d’envoyer quelques cartes postales. On aurait pu utiliser ces “Google Maps Envelopes”, mais elles ne sont qu’un concept pour le moment. Cela dit, l’idée est vraiment sympa. Grâce à un bouton dans Gmail, on pourrait envoyer un courrier “papier” et imprimer une enveloppe montrant le chemin entre l’adresse de départ et l’adresse du destinataire. Pratique !

Source : SWiSS MiSS

Les impacts budgétaires de l’e-tourisme (Série « Web » – 9/10)

On vous en parle régulièrement, les outils Internet deviennent une nécessité pour entrer en relation avec les visiteurs touristiques. C’est la fin des stratégies de communication basées essentiellement sur le « papier ». Conséquence : le budget accordé à la promotion touristique par Internet augmente… mais normalement, par effet de verres communiquants, le budget « print » diminue. 😉

Le niveau d’engagement financier dans une stratégie web varie selon la taille de la structure et ses objectifs. Ainsi, un conseil départemental du tourisme (CDT) n’aura pas le même montant d’investissement qu’un petit hôtel deux étoiles au fin fond des Bauges. Ces changements s’appliquent sur le web, mais aussi dans le monde réel.

Sur le web, on peut renforcer sa visibilité à travers une campagne d’achat de mots clés, les adwords. Le but est d’aider le référencement de son site Internet. En outre, l’avènement des Smartphones semble inévitable. Ceux-ci requièrent une interface différente : un site mobile, adapté au format des écrans tactiles de petite taille. À noter que le développement d’une « appli » spécifique, ainsi que sa promotion sont fortement appréciés par la clientèle. Enfin, cela ne sert à rien de mettre en place ces outils sans créer un contenu pertinent. C’est justement la valeur ajoutée que vous pourrez apporter par rapport aux concurrents, qui vous différenciera.

Au-delà de ces aspects « virtuels », il y a des impacts sur le monde réel. La promotion d’un site Internet peut se faire sur tous les supports possibles (affiches, vidéos, autocollants, signature en fin de mail ou de courrier, etc.). Les locaux devront être aménagés pour être plus fonctionnels (écrans plats, tactiles ou encore possibilité d’imprimer un plan de ville). À l’exemple du partenariat entre Google et l’office de tourisme de New-York. Pour finir, les équipes devront être formées à la mise en œuvre et à l’utilisation de ces nouveaux outils.

Le déploiement d’une stratégie e-touristique est donc un véritable investissement financier. Cependant, on imagine difficilement qui pourrait s’en passer à l’heure où l’utilisation d’Internet pour préparer son séjour est rentrée dans les mœurs.

Crédits photos : Accor hotels