Articles

[Media] Quand France 3 fait un reportage sur le métier de consultant en stratégie marketing pour les destinations touristique !

La semaine dernière, une équipe de France 3 a suivi Armelle Solelhac, PDG de SWiTCH, une bonne partie de la journée pour en savoir plus sur son métier de consultante en marketing pour les destinations de montagne et les marques de sport outddor. Si vous voulez voir son bureau rangé comme jamais et surtout savoir pourquoi nos clients font appel à SWiTCH, c’est à 19’44’’ dans le replay du JT du 13 Janvier 2020 !

[Media] 3 Questions à Armelle Solelhac, PDG de SWiTCH, dans le numéro hors série consacré aux domaines skiables de l’Eco Savoie Mont-Blanc de 2020 !

Pour la 8ème année consécutive, l’Eco Savoie Mont-Blanc publie un numéro hors série dédié à son panorama économiques des domaines skiables français et à la montagne durable. Cette année encore Armelle Solelhac, PDG de SWiTCH y est interviewée. Elle y parle de diversification des stations de montagne, de scénarisation de l’expérience et de segmentation des offres en fonction des différentes clientèles. Bonne lecture !

[Media] 3 Questions à Armelle Solelhac, PDG de SWiTCH, dans les Cahiers du Tourisme de Janvier 2020 !

Armelle Solelhac, PDG de SWiTCH, est interviewée dans le premier numéro des Cahiers du Tourisme de 2020 à l’occasion de la sortie de son livre sur le Management et le Marketing des Stations de Montagne. En réponse à trois questions, elle parle de la double genèse de ce projet, de l’objectif de l’ouvrage et des grandes tendances du tourisme en montagne d’ici à 2035 qui vont pousser les destinations à adopter de nouveaux business models.

[Media] 3 Questions à Armelle Solelhac, PDG de SWiTCH, dans le Dauphiné Libéré du 21 décembre 2019 !

Au lancement de la saison d’hiver 2019/2020, le Dauphiné Libéré publie un nouvel entretien avec Armelle Solelhac suite à la publication de son livre sur le Management et le Marketing des Stations de Montagne en octobre dernier. Interrogée sur l’avenir des destinations touristiques de montagne, sur la place de la France sur le podium des nations les plus fortes en matière de nombre de journées skieurs ou encore sur les clés du succès des programmes de conversion des pratiquants de sports d’hiver en Amérique du Nord, elle livre ici quelques clés de compréhension. Interview.

[Media] Des pistes pour assurer l’avenir de la montagne française dans le Dauphiné Libéré du 19 décembre 2019 !

Une longue interview et un portrait d’Armelle Solelhac, PDG de SWiTCH, ont été publiés dans le Dauphiné Libéré juste avant le lancement de la saison d’hiver 2019/2020. Elle y parle de son parcours atypique, de son tour du monde dans 280 stations de montagne dans 27 pays sur 5 continents, de la genèse de son livre sur le Management et le Marketing des Stations de Montagne et des tendances pour l’avenir des stations de montagne d’ici à 2035. A découvrir !

[Media] Armelle Solelhac, PDG de SWiTCH, est la première invitée de l’année 2020 sur RCF pour parler de l’avenir des stations de ski !

Armelle Solelhac, interviewée le 06 Janvier 2020 sur RCF !

Victorien Duchet a reçu (très) tôt hier matin Armelle Solelhac sur les ondes de RCF pour parler de l’avenir des stations de montagne. Quelles sont les bonnes pratiques observées à l’étranger qui seraient transposables en les adaptant dans les stations alpines ? Quels moyens sont mis en oeuvre par les destinations étrangères pour lutter contre le réchauffement climatique et limiter leur impact ? Quelle sera la place du ski dans les stations en 2050 ? Autant de questions et seulement 3min25 pour y répondre ! À (ré)écouter.

[Media] Grand entretien avec Armelle Solelhac, PDG de SWiTCH, dans le Montagne Leaders n°276 !

Pas moins de 3 pages d’interview d’Armelle Solelhac, PDG de SWiTCH, sont présentées dans le dernier numéro de Montagne Leaders de la décennie. Elle y parle de son livre sur le Management et le Marketing des Stations de Montagne, des facteurs clés de la réussite d’une bonne gouvernance en stations de montagne, de solutions pour lutter contre le phénomène de « lits froids », de positionnement marketing, de communication, de développement durable et des grands défis auxquels l’industrie du tourisme en montagne doit faire face.

Le livre d’Armelle Solelhac et Christopher Hautbois sur le Management et le Marketing des stations de montagne dans le monde vient de sortir !

La population des 130 millions de pratiquants de sports d’hiver dans le monde est vieillissante et peine à se renouveler. Après les fastes années de l’or blanc, quel est l’avenir des stations de montagne dans le monde, dans un contexte international ultra concurrentiel et avec des changements climatiques qui fragilisent les structures économiques ? Armelle Solelhac, PDG de SWiTCH, et Christopher Hautbois, Maître de conférences-HDR à l’Université Paris-Saclay, sont les auteurs de cet ouvrage paru aux Presses Universitaires du Sport (ed.Territorial). Ils apportent leur vision d’une industrie mondiale qui doit se repenser en profondeur et analysent les perspectives à horizon 2035.

La montagne, un gâteau mondial convoité

Avec plus de 400 millions de journées skieurs dans le monde et un chiffre d’affaires généré rien que pour la France de 20 milliards d’euros annuels en montagne dont 10 milliards pour les seules stations de ski l’hiver, la montagne attise les convoitises. Mais ce marché arrivé à maturité et relativement stable depuis 15 ans, connaît quelques fissures avec des stations qui doivent faire face aux lourds impacts du réchauffement climatique et à la structuration progressive de l’ensemble de l’industrie mondiale du tourisme. Agrémenté de nombreuses études de cas, schémas, photos, contributions et interviews des meilleurs experts mondiaux – tels que Laurent Vanat, Kelly Pawlak, Laurent Reynaud, Greg Blanchard, Dave Amirault, Pierre Ammeloot, Dr Estelle Braillon, Dr Samuel Morin, Patricia Gallot-Lavallée, Gregory Guzzo, Yannick Menneron, Patrick Grand’Eury, Camille Rey-Gorrez, Evan Reece, etc. – nous nous sommes attachés à dresser les principaux repères de ces évolutions, à établir les différents enjeux liés à la gestion des stations de montagne dans le monde en fonction des différents types de business models, et à traiter de leur mise en marché, de leurs stratégies et tactiques. Nous parlons donc de branding, de marketing territorial, de marketing affinitaire, de politiques tarifaires (yield management et dynamic pricing inclus !), de la gestion de la relation client et de tous les autres éléments de motivation pour une dynamisation du tourisme de montagne. La conversion, l’expérience client et le Big Data sont bien entendu au cœur de cette réflexion autour d’un nouveau monde touristique à écrire.

Extrait du Livre Management & Marketing des Stations de Montagne dans le Monde, 2019

Pour ne pas accoucher d’une souris : prospective et tendances pour la montagne du futur

Parce que se borner à faire de simples constats n’est pas dans nos habitudes, nous nous sommes appuyés sur nos 35 années cumulées d’expérience professionnelle dans le secteur du tourisme, notre connaissance du terrain incluant un tour du monde de 280 stations de montagne dans 27 pays sur 5 continents, nos entretiens et nos recherches, pour faire émerger le top 3 des grandes tendances du tourisme en montagne d’ici à 2035 et le top 10 des tendances en digital marketing d’ici à 2025. Avec le passage d’un tourisme de masse à un « tourisme d’espace », l’intégration de technologies et infrastructures qui permettent un monde sans friction et l’ambivalence d’une expérience touristique tour à tour hyper connectée ou hyper déconnectée, les acteurs du monde de la montagne vont devoir revoir leur gouvernance, bousculant 80 ans de pratique, repenser le développement des stations (domaines skiables, immobilier, urbanisme…) pour respecter à la fois l’environnement et les attentes clients.

Pour commander le livre, c’est ici. N’hésitez pas à revenir vers nous pour toute demande de conférence ou tout simplement pour partager votre point de vue sur cet ouvrage.

Bonne lecture !

SWiTCH sera en conférence aux Assises Nationales de la transformation digitale des stations de ski et du tourisme de montagne les 25 et 26 avril 2019 !

Les salons AlpiproDigital Montagne présenteront sur 2 jours aux acteurs professionnels des stations de ski et du tourisme en montagne les clés et solutions pour mener à bien leur transformation digitale : marketing touristique en montagne, gestion de l’expérience client, nouveaux modes de commercialisation, exploitation des domaines skiables, gestion de la station et de tous ses équipements. 200 exposants seront présents et plus de 2 000 visiteurs sont attendus !

En parallèle de ces deux salons, se tiendront les Assises des Stations de Ski et du Tourisme en Montagne dans le cadre desquelles plusieurs dizaines d’intervenants échangeront autour des grands thèmes d’actualité pour construire le tourisme en montagne de demain. Pour notre part, Armelle Solelhac, PDG de SWiTCH, interviendra sur le top 3 des tendances en marketing digital d’ici 3 à 5 ans. On y parlera notamment de l’impact de l’intelligence artificielle, de la voix et du phygital.

Informations pratiques : ici.
Inscriptions & programme : .

Nous espérons vous retrouver nombreux à Chambéry les 25 et 26 avril 2019 !

L’avenir du tourisme sera-t-il plus social et plus solidaire ?

Après un tour du monde en blanc qui l’a amené à visiter 274 stations de ski, Armelle Solelhac, PDG de l’agence SWiTCH, a entrepris un tour du monde en bleu, de la Nouvelle-Calédonie aux Seychelles en passant par les Antilles. A partir de ses observations et analyses faites lors de ses périples, cette spécialiste des stratégies de mise en marché des destinations, qui a le voyage chevillé au corps, livre des pistes de réflexions sur le futur du tourisme.

Des pratiques sociales et économiques intéressantes émergent. Parmi elles, l’intégration des tribus locales à l’actionnariat des entreprises. Assisterait-on à un changement de paradigme ? Plusieurs indices le laissent penser. Le futur du Tourisme s’annonce plus social et solidaire. Les destinations qui actionneront ce levier seront sans doute les destinations leaders de demain et c’est réjouissant !

En tant qu’ouverture à l’autre, le tourisme, dans son sens noble, permet une meilleure compréhension du monde pour un plus grand respect de tous. Être touriste, c’est confronter sa propre culture et ses connaissances à celles des autres, ce qui soit renforce sa conviction, soit l’ébranle pour en construire une autre. Plus les gens voyageront, plus ils pourront ouvrir les yeux sur la réalité de notre monde. Plus ils seront éduqués, plus ils pourront prendre les bonnes décisions pour eux-mêmes ainsi que pour leur entourage et leur communauté. La paix sociale à l’échelle de la planète sera alors possible. Le développement du tourisme social et humanitaire est un indicateur positif.

Faire adhérer les populations locales au projet touristique global : un changement de paradigme

Il est frappant de voir que des groupes hôteliers qui déploient des moyens considérables cèdent la majorité de l’actionnariat à des tribus. L’exemple des hôtels Le Méridien* sur l’île des Pins et du Sheraton Deva en Nouvelle Calédonie, dont 51% des actionnaires sont les tribus locales, est parlant. Cela peut paraître surprenant, sauf qu’il n’y a quasiment que des avantages à cela, notamment celui d’accéder à du foncier en se préservant du sabotage du projet par les locaux. Cela entraîne aussi l’adhésion du personnel local (1er vivier de recrutement), son implication accrue, sa bonne entente avec une atmosphère de travail positive et des décisions prises collégialement. Enfin, l’actionnaire local apportera une attention particulière à son « outil de travail » car il est soucieux de protéger son capital, comme tout le monde.

Valorisation et confiance dans son personnel

Il existe de très bons moyens pour faire adhérer les populations locales au projet touristique d’une destination. Par exemple, l’hôtel Le Méridien Nouméa recrute majoritairement du personnel local, personnel dont le niveau d’éducation est peu élevé au départ, mais qu’il sensibilise et forme aux règles de savoir-vivre et de savoir-être, ainsi qu’aux habitudes de consommations des différentes clientèles en fonction de leur culture d’origine.

La chaîne de resorts haut de gamme Outrigger** organise régulièrement des formations pour l’ensemble de ses collaborateurs, soit sur place, soit au siège à Hawaii ce qui a pour conséquence la montée en professionnalisme, en compétence et une progression sociale de l’ensemble de son personnel de la femme de chambre aux cadres les plus haut placés dans l’entreprise. Ainsi, la directrice du service à la clientèle du Outrigger Fiji Beach Resort, Salote Naisua, a bénéficié de cet ascenseur social puisqu’elle a commencé comme femme de ménage dans le groupe il y a 13 ans. Le Directeur marketing et des ventes du même établissement a quant à lui commencé comme portier. Dans une forme de reconnaissance de ses collaborateurs, le groupe leur offre incentives et vacances pour les motiver à faire de leur mieux. L’ambiance de travail est positive et stimulante, avec une valorisation de l’entraide entre collaborateurs, plutôt qu’une compétition des uns contre les autres. Les établissements COMO adoptent également un management philanthrope à base d’incentives et de formations autour du monde, une façon de prendre soin de son personnel. Prendre soin de ses employés, Outrigger Fidji le fait au sens premier en leur offrant un service de médecin et en s’assurant que la totalité de son personnel ait accès à une consultation au minimum deux fois par an (dans un pays où l’accès au soin et à un hôpital à une distance raisonnable est très loin d’être évident). Le personnel est habillé selon la tradition locale et la direction lui confie le choix de ses tenues. Une façon de le mobiliser et de le rendre fier.

Pour lire la suite de l’article, c’est ici et c’est gratuit !