Articles

L’évaluation de son site web à la portée de tous !

La concurrence est rude sur le web, il ne suffit plus d’y être présent. Il faut être bon ! Performer dans son domaine d’activité est une chose, mais à l’heure ou Internet est devenu le principal média il faut impérativement travailler sa stratégie Web. Plusieurs outils d’évaluation offrent la possibilité de passer son site à la moulinette !

 

 J'ai ma propre méthode d'évaluation ! A vue de nez ?

Les outils d’analyse et de recherche sont de plus en plus sophistiqués et précis. Pourquoi tel site ressortira mieux qu’un autre lors d’une recherche ? Quels sont les points qui font la différence ? Où en êtes-vous par rapport à la concurrence ? Quelle est la valeur marchande et technique de votre site web ?

Aujourd’hui, il ne suffit plus d’être présent sur la toile, il est indispensable qu’un site soit compatible avec les standards du web 2.0. Pour vérifier cette compatibilité une multitude de programmes différents analysent les performances d’un site sur différents points. Même si votre site a couté une fortune auprès d’une agence pro ou soi-disant pro, testez-le !

Les tests réfèrent à des domaines variés, tels que la valeur de son site web en euros, la qualité de sa réalisation, le respect des standards du web, un référencement optimisé, les performances techniques, la qualité du graphisme, du design et la compatibilité des couleurs, le nombre de liens qui renvoient vers le site …

 

checkmyColours

Check my colours permet de vérifier les combinaisons de couleurs entre les polices et les fonds d’écran de manière à vérifier si les contrastes sont suffisants pour les déficients visuels.

W3C CSS Validation Service permet de vérifier si un site web respecte concepts et standards du web. Une analyse rapide décèle les incohérences dans les codes html5 et CSS3.

Worth of web estime gratuitement le trafic d’un site Web donné et calcule les coûts de publicité et ce que rapporte le site. Des conseils utiles sont ensuite prodigués aux webmasters.

worthofWeb

Cette liste est non exhaustive, quelques petits tests sur ces sites permettent d’évaluer rapidement la pertinence d’un site web et les actions à mener pour rétablir les erreurs. Une fois remis de la douloureuse nouvelle de voir son site si mal noté, il est ensuite très amusant de tester les sites de ces confrères ou concurrents ….

L’efficacité des tests A/B sur le taux de conversion d’un site web

Oui, c’est vrai, le titre de ce billet n’est pas vraiment glamour, mais rassurez-vous ce n’est pas si compliqué et cela peut surtout changer drastiquement le taux de conversion (et donc le retour sur investissement de vos actions) sur votre site web. Les tests A/B consistent en l’expérimentation simultanées de différentes versions d’un site Web ou d’une application mobile sur des panels aléatoires d’internautes pour voir quelle est la plus performante. Ce processus est l’un des plus importants et surtout des plus efficaces que les développeurs puissent utiliser. Il remet en effet en question toutes les hypothèses et les assomptions que l’on peut avoir au début d’un projet de construction de site web et peut avoir un impact majeur sur vos choix stratégiques.

Ainsi en testant différentes versions d’une homepage, les tests A/B ont permis à l’équipe de campagne de Barack Obama de collecter 57 millions de dollars de plus que ce qu’elle aurait fait si elle avait uniquement fondé ses choix de conception sur ses croyances de ce qui plairait (ou non) au plus grand nombre d’internautes. Dans la vidéo ci-dessous, Dan Siroker – considéré par le magazine Forbes comme l’un des 30 trentenaires les plus influents dans le secteur des technologies – présente à l’occasion de la TNW Conference Europe 2013 de façon très pédagogique comment il est possible d’augmenter les performances de son site web grâce aux tests A/B.

Et vous, faites-vous des tests A/B pour savoir quelle version de votre site web est la plus efficace ?

[La bonne nouvelle du mercredi] Nordic France confie l’AMO de son site web à SWiTCH !

Tout comme Montagnes Massif Central il y a 15 jours, Nordic France – qui fédère les associations départementales ou de massifs regroupant près de 200 sites nordiques répartis sur les cinq massifs français – s’est doté il y a quelques années d’un site web qui n’a pas forcément suivi les nombreuses évolutions d’Internet.

Nordic France a donc confié à SWiTCH une mission d’Assistance à Maîtrise d’Ouvrage (AMO) pour la création d’une nouvelle charte graphique, d’une base de données « pour simplifier la vie » des internautes tout comme des techniciens en stations pour connaître la météo, les ouvertures/fermetures des pistes, les tarifs, et toutes les informations essentielles pour bien préparer sa journée de ski de fond ou de raquette ou encore de musher. A cela s’ajouteront aussi des fonctionnalités très pratiques, des widgets sociaux et plein de belles autres choses encore !

Vous pourrez les découvrir dès cet hiver ici.

[La bonne nouvelle du mercredi] Montagnes Massif Central confie l’AMO de son site web à SWiTCH !

Comme de nombreuses associations dans le monde des activités nordiques (Ski de fond, raquettes, musher, etc.), Montagnes Massif Central s’est dotée d’un site web il y a quelques années. Mais comme Internet est toujours en mouvement et que les comportements des internautes changent, il est temps pour ce site de faire peau neuve.

SWiTCH a donc été retenu comme Assistant à Maîtrise d’Ouvrage (AMO) pour la création d’un nouveau site web avec une nouvelle charte graphique, des plans des pistes interactifs, des fonctionnalités fantastiques, des widgets sociaux et plein de belles autres choses encore ! Vous pourrez les découvrir dès cet hiver.

Burton ou comment vendre en fonction de la météo

Il faut chaud, et soudain il pleut. Vous ne savez plus comment vous habiller ? Burton Snowboard propose sur son nouveau site web un système malin et plutôt bien fait pour s’habiller selon la température extérieure. Après avoir repéré en quelques secondes votre lieu de connexion, les vêtements proposés sur le site varient en fonction de la météo.

Pour ceux qui partent en vacances et veulent préparer leur valise sans se tromper, il est possible de modifier le lieu et même l’unité de mesure (°C ou °F)… Histoire de voir comment s’habiller si vous allez rider quelques couloirs en Alaska ou les vagues de Bali. Pratique et surtout rigolo !

Objectif Neige !

Le coup de spotlight du jour est sur… Objectif Neige !

– « Bon, où est-ce qu’on va skier ce week-end ? »
– « Comment sont les conditions là-haut ? »
– « Les 7 laux ou St Pierre de Chartreuse ? »

Autant de questions que les riders vivant à proximité des stations de ski se posent tous les vendredis soirs…

Né du constat qu’il n’existait pas de site web permettant de comparer rapidement plusieurs stations de montagne entre elles, les deux créateurs d’objectif neige ont développé une interface simple et pratique incluant un module de comparaison pour aider les skieurs à trouver les meilleures conditions de ski autour de chez eux. Des thématiques comme les conditions d’enneigement, la météo à 5 jours, les images des webcams, l’ouverture des pistes, les possibilités de covoiturage et les tarifs des forfaits de plus de 180 domaines skiables français sont ainsi agrégées et présentées sur un seul écran. Cela permet de faciliter la préparation à l’avance de ses sorties en montagne en minimisant le temps de recherche et de chargement des informations. Il est aussi possible de réserver ses forfaits de remontées mécaniques en ligne et de bénéficier d’importantes réductions. Les offres sont  directement intégrées à la fois dans le comparateur et dans les fiches stations. A terme, un partenariat pour proposer de la location d’hébergement sera aussi disponible directement sur le site.

Toute l’équipe de SWiTCH souhaite bon vent à cette belle initiative !

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le bouton « Like / J’aime » sans jamais avoir osé le demander

Pour l’internaute, le bouton « Like / J’aime » est partout, certains cliquent dessus presque par un réflexe. Il est devenu une habitude de navigation et donc de consommation. Mais pour les sites web, le « Like » est aussi générateur de trafic !

L’internaute qui « Like » :
– a 2,4 fois plus d’amis qu’un utilisateur Facebook qui ne « like » pas ;
– visite 5,3 fois plus d’url depuis Facebook ;
– 500 millions d’internautes sur Facebook peuvent « liker » ;
– Il y a 3 milliards de boutons « Like » affichés sur les sites partenaires de Facebook chaque jour ;
– 350.000 sites affichent le bouton « Like ».

Pourquoi l’internaute « Like » ?
A 40 %, c’est pour bénéficier de réductions, mais – et c’est plus surprenant – c’est aussi pour montrer sous soutien à une entreprise et connaître son actualité. C’est aussi pour obtenir des informations en avant-première ou de façon exclusive.

Pourquoi les bloggeurs doivent mettre en place le bouton « Like » sur les articles ?
Pour viraliser les contenus et socialiser le blog.

Pourquoi les sites d’informations doivent placer un bouton « Like » sur les contenus ?
Pour toucher un plus grand nombre d’internautes et donc mieux monétiser l’information.

Pourquoi les sites e-commerce doivent placer un bouton « Like » sur les fiches produits ?
Pour faire la promotion de leurs produits, favoriser la recommandation à des amis et inciter à l’achat.

Quels peuvent être les inconvénients du « Like » ?
Cela menace la vie privée des internautes et ralentit les sites web. Cela peut sembler redondant avec le bouton « Share » et cela créée une multitude de pages fantômes.

Un bouton « Share » ou « Like » ?
Le choix doit être fait en fonction de votre public cible et du niveau d’implication recherché. Le bouton « Share » permet de sélectionner qui aura accès à l’information. Ce qui n’est pas le cas avec  le bouton « Like ». Mais il est difficile de dire celui qui apporte le plus de trafic. La solution ultime serait de placer les 2, ce qui laisse le choix à l’internaute. Une bonne intégration graphique permet aussi de limiter l’impression de doublon.

Source : Camille Jourdain

Marketing et médias sociaux (Résultats d’étude et notes de lecture)

Nous parlons régulièrement des médias sociaux et de leur application dans une stratégie marketing. Michael A. Stelzner a récemment réalisé une étude, afin de mieux comprendre ce phénomène. Allier les médias sociaux et le marketing permet de promouvoir un site web, un blog ou un produit en créant une nouvelle relation avec les consommateurs/internautes. Cette étude montre les bénéfices apportés par cette tendance. Elle se penche aussi sur les différentes manières de gérer sa relation aux médias sociaux en tant que marketeur.

Nous vous avons concocté un résumé de cette étude, mais la version intégrale est consultable ici.